PUBLICITÉ
PUBLICITÉ
mbour prison - Nationalité sénégalaise à 1 million : Comment les faussaires sont tombés !

Nationalité sénégalaise à 1 million : Comment les faussaires sont tombés !

Libération dans sa parution d’hier signalait que la Section de Recherches de Dakar a mis à nu un scandale à la Direction des affaires civiles et du sceau du ministère de la Justice. Un agent chargé de la délivrance des attraits de décrets de naturalisation a été épinglé vendant la nationalité sénégalaise à un million Fcfa à des Libano-syriens.

Des doutes et le voyage à Darou Mousty

Mamadou Diop, l’officier d’état-civil au centre principal de Grand-Dakar qui a découvert le gros scandale explique au quotidien national Le Soleil son exploit.

«Je commençais à avoir des doutes. Je me demandais pourquoi, chaque mois, les demandes de nationalité qui arrivaient sont déposées par la même personne», dit l’agent au journal.
Mamadou Diop informe qu’il était en voyage à Darou Mousty, dans la semaine du 17 au 19 juillet, pour la formation d’agents d’état-civil. C’est alors qu’il est joint au téléphone par son collègue faussaire qui l’informe avoir reçu 3 demandes de transcription du Libano-Syrien Ali Fawaz.

Mamadou Diop lui demande alors de laisser les dossiers jusqu’à son retour. Une fois à Dakar, il contacte Ibra Samba Yoro Diop de la Direction des affaires civiles et du sceau du ministère de la justice pour vérifier l’authenticité des documents.

Ce dernier lui affirme que tous les décrets de naturalisation annexés au dossier étaient faux. Il révèle également que les faussaires copiaient le cachet nominatif du directeur des affaires civiles et du sceau du ministère de la Justice et imitaient sa signature.

1 Million $ Justice
Annonces

(4) commentaires

Beug+Sama+Rew

Le ministre de la justice au lieu de faire son job il est tout le temps dans les réseaux sociaux cherchant qui arrêter pour plaire à son chef pfff honte à vous

Jaambamba Ndiaye

Pays de corrompus!!!!

Jaambamba Ndiaye

Pays de corrompus!!!!

Mbaye

Tant qu’on ne met pas les hommes qu’il faut à la place qu’il faut dans nos institutions le senegal ne décollera pas.

Publier un commentaire