Moussa Faki Mahamat condamne le coup d’Etat au Gabon et appelle au retour à l’ordre constitutionnel

Le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a exprimé sa désapprobation face au coup d’Etat au Gabon. Il a appelé les acteurs politiques, civils et militaires à favoriser des voies politiques pacifiques pour un retour rapide à l’ordre constitutionnel démocratique dans le pays, selon l’APS.

Depuis mercredi, le Gabon est dirigé par le général Brice Oligui Nguema, à la tête du Comité pour la transition et la restauration des institutions. Ce comité a renversé le président Ali Bongo, au pouvoir depuis 14 ans et récemment réélu lors du scrutin présidentiel organisé le samedi précédent.

Moussa Faki Mahamat, selon un communiqué publié sur le site de l’UA, suit avec une grande inquiétude la situation en république gabonaise et condamne fermement cette tentative de coup d’Etat en tant que solution à la crise post-électorale actuelle du pays.

Il encourage tous les acteurs politiques, civils et militaires du Gabon à opter pour des voies politiques pacifiques qui permettraient un retour rapide à l’ordre constitutionnel démocratique dans le pays.

Moussa Faki Mahamat a souligné que ce coup d’Etat constitue une violation flagrante des instruments juridiques et politiques de l’Union africaine, y compris la Charte africaine sur les élections, la démocratie et la gouvernance. Il a également appelé l’armée nationale et les forces de sécurité à respecter strictement leur vocation républicaine, à garantir l’intégrité physique du président de la République, les membres de sa famille ainsi que ceux de son gouvernement.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire