PUBLICITÉ

Me Doudou Ndoye : “L’arrestation de Khalifa Sall est une violation de la constitution”

En ce troisième jour du procès du maire de Dakar, les avocats des deux parties se jettent dans un jeu de corps à corps direct, dont les seules armes conventionnelles restent la constitution et le code des procédures pénales. Me Doudou Ndoye, l’un des avocats de Khalifa, est bien entré dans la danse et s’est fait distinguer ce matin par une charge musclée à l’endroit du pouvoir.

Dans une éloquence distinguée, un verbe juridique effervescent, une fureur de robe noire, Me Ndoye charge le procureur Serigne Bassirou Guèye en ces termes : “Le procureur de la République a utilisé des astuces de comportement, pour monter son dossier. Il doit exposer les faits, article 71 du CDP, ce qui n’a pas été fait. Donc, il n’y aura pas de débats de fond dans ce procès, car, Khalifa Ababacar Sall est illégalement détenu par violation de la constitution”.

De poursuivre : “La justice a failli dans sa précipitation de vouloir à tout prix juger le maire de la première région du pays, en commettant  des erreurs sur l’ordonnance de renvoi. En ma qualité d’avocat de Madame Fatou Traoré et de Khalifa Sall, je n’ai reçu aucune information de l’instruction“.

Invoquant les articles 45, 152, 153 du Code de procédure pénale, Me Doudou Ndoye a ainsi demandé au juge l’annulation pure et simple de l’ordonnance du renvoi et la libération de tous les prévenus car tout simplement, il n’y a pas eu d’instruction dans ce dossier.

 

Annonces

Un commentaire

  • Diola

    DITES CA AU JUGE PAS A NOUS

Publier un commentaire