Manifestations prévues au Sénégal : Ousmane Sonko appelle à la résistance depuis sa cellule

Depuis sa cellule au Cap Manuel, Ousmane Sonko, leader du parti Pastef dissous, a transmis un message fort aux citoyens sénégalais. Il les a appelés à se mobiliser contre ce qu’il qualifie de ‘tyrannie du régime’, à l’approche des manifestations du 17 novembre. Sonko a souligné l’importance de se lever pour une justice équitable et le droit de vivre sans craindre une arrestation injustifiée.

Le 17 novembre coïncide avec l’examen de la radiation de Sonko des listes électorales par la Cour suprême. Il a exhorté les citoyens à défendre la démocratie du pays. Maïmouna Bousso de Yewwi a également souligné la nécessité d’une forte mobilisation face à ‘la tyrannie de Macky Sall’.

Le mouvement des Leaders alliés du candidat Ousmane Sonko (Lacos), représenté par Dame Mbodj, a également appelé à une manifestation pacifique. Aïda Mbodj de Yewwi Askan Wi a souligné la gravité de la situation. Elle a mis en garde contre l’influence du président Macky Sall sur les institutions et a affirmé que la manifestation du 17 est une mobilisation nationale.

Conformément aux informations rapportées par Walf-groupe.com, l’ancien ministre de la Communication sous le régime de Wade, Moustapha Mamba Guirassy, a mis en évidence la profondeur du problème. Il a averti que si l’état de droit reste dans l’état actuel, cela pourrait conduire à la ‘mort de cette nation’ en dix ans.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire