PUBLICITÉ

Mamane : Du rire thérapeutique à la diplomatie climatique

C’est un message fort à nos humoristes africains. Au delà de l’aspect comique -ou guignol parfois-, l’humoriste a un rôle primordial à jouer dans la société. L’humoriste nigérien Mamane, créateur de la célèbre « République très très démocratique du Gondwana », a été désigné mardi, ambassadeur climat pour le Sahel. Il aura comme mission « sérieuse » de sensibiliser sur la protection de l’environnement et le réchauffement climatique.

Citoyen d’Afrique

« C’est une signification particulière parce que je suis Nigérien (…) J’ai cette particularité d’avoir grandi en Côte d’Ivoire, au Cameroun, donc de me sentir vraiment Africain », a dit à l’AFP Mamane mardi à Abidjan lors d’une conférence sur le climat.

Vocation pédagogique

« Ça implique une lourde charge, en plus de ma responsabilité d’humoriste où je dois faire rire les gens », a-t-il poursuivi assurant vouloir « sensibiliser sur les comportements à adopter pour le climat, pour qu’on ait un environnement meilleur, donc sur la coupe de bois, les déchets à ne pas jeter n’importe où, les vieux véhicules à bord desquels on circule, l’utilisation du vélo, les sacs plastique… »

Humour au service de l’utile

« Nous les humoristes, on a une audience énorme aujourd’hui. Nos sketchs font des millions de vues. Il n’y a pas un discours à la Nation qui fasse autant de vues. Donc profitons-en pour qu’il y ait un message pour qu’on soit utiles. Le divertissement sans message est une diversion ».

Le nouvel ambassadeur a promis de joindre les actes à la parole, en annonçant sa participation à une opération de nettoyage d’un quartier d’Abidjan pendant le week-end.

Ambassadeur Climat
Annonces

Publier un commentaire