PUBLICITÉ
moise - Mamadou Thierno Talla, un AS de la propagande mensongère Par Moïse Rampino

Mamadou Thierno Talla, un AS de la propagande mensongère Par Moïse Rampino

Inscrit dans la désespérance ce peuple trahi, noyé sous les glauques eaux pluviales et broyé dans la misère, à qui le président Macky Sall avait promis un Sénégal de tous et pour tous ; est de plus en plus réduit au chômage, à la précarité et au coût élevé de la vie. À défaut de donner du pain béni et du travail aux Sénégalais mais surtout pour détourner notre attention sur son incompétence notoire, le chef de l’APR a fait de la propagande mensongère son sport favori.

Des journaleux en quête de notoriété trouvent alors le malin plaisir de s’en prendre à l’homme qui a su rester digne nonobstant trois ans de détention arbitraire. Après avoir fait, en vain, de la traque aux biens supposés mal acquis un instrument de chantage politique, ce régime en déperdition s’emploie à recruter des mercenaires de la plume qui ne se gênent point de jeter l’opprobre sur Karim Wade. Ce sont les mêmes plumitifs qui ressassaient, en 2012, dans leurs quotidiens invendus que les caisses de l’État étaient vides. Comment une caisse de l’État peut-elle être vide ou pleine étant donné que les recettes fiscales ou douanières sont journalières ? Mieux le président Wade en arrivant au pouvoir, en 2000, avait trouvé dans les caisses de l’État 192 milliards de FCFA pour y laisser, en 2012, 417 milliards de FCFA.

En réalité, le président Macky Sall et ses hommes de main ont une phobie de Karim Wade qui malgré le fait qu’il soit exilé continue de les hanter si bien qu’ils ne gênent point de le voir partout (au Rwanda, au Maroc, en Guinée) comme si ce dernier était omnipotent. S’ils pensent pouvoir donner du grain à moudre aux partisans d’Oumar Sarr en inventant des histoires à faire dormir debout et en les colportant comme bon leur semble, ils se fourvoient lourdement. Qu’ils sachent que l’insulte, la calomnie et la diabolisation outrancière ne pourront aucunement inciter les Sénégalais à haïr le fils de l’ex-président qu’ils ont déjà accusé de tous les pêchers d’Israël. Karim Wade est dans le cœur des Sénégalais épris de justice. Et ça, rien ni personne ne pourra l’enlever.

En attendant, Monsieur Thierno Talla, à l’instar de la CREI, vous pouvez continuer à confectionner des affirmations gratuites cousues de fil blanc mais dans tous les cas sachez que votre manœuvre insidieuse se heurtera à l’évidence de la réalité. D’ailleurs, René Descartes nous rappelait dans le discours de la méthode qu’il ne faut’’ recevoir jamais aucune chose pour vraie, que je ne la connusse évidemment être telle : c’est-à-dire, d’éviter soigneusement la précipitation et la prévention ; et de ne comprendre rien de plus en mes jugements, que ce qui se présenterait si clairement et si distinctement à mon esprit, que je n’eusse aucune occasion de le mettre en doute.’’

Eternel Wadiste

Moïse Rampino

Mamadou Thierno Talla Moïse Rampino
Annonces

(2) commentaires

Ibu

ce n’est tes recits qui peuvent prendre mon temps

Serigne Amadou Drame

waw yene wayekateyi sakhe amnagnou sopè guene naguouko mè serigne touba dit dioulite done afriquin dit senegalai naguoulene ndoguole bi yala namasi mome wayè yala nopina tes yala dèfenako ki raw si ligueyalko si diamonome ak tague seydina mouhamed

Publier un commentaire