PUBLICITÉ

M. Diakhaté : « Réquisitionner le personnel de la Sde est un non-droit… »

« La grève et le service public de l’eau: il faut concilier les deux droits« , selon Moustapha Diakhaté qui réagissait sur sa page Facebook, face à la réquisition des travailleurs de la Sde par le chef de l’Etat Macky Sall.

« Le face à face entre le Gouvernement et les travailleurs de la SDE…« 

L’ancien ministre conseiller de Macky remarque qu’au Sénégal, « deux principes de valeur constitutionnelle s’opposent depuis quelques jours dans le service de distribution de l’eau: le droit de grève et la continuité du service public. Dans le face à face entre le Gouvernement et les travailleurs de la SDE, le droit de grève s’est imposé sur la continuité du service public et a privé ainsi des populations du service public d’approvisionnent en eau« .

« Le caractère général et impersonnel du décret présidentiel est contraire au…« 

A cet effet, Moustapha Diakhaté estime que « le Président de la République, en réquisitionnant les travailleurs de la SDE, considère que le droit des uns de faire grève ne peut pas se faire au détriment de celui des autres d’accéder au service public de l’eau« . « Toutefois, poursuit-il, réquisitionner tout le personnel de la SDE constitue une grave remise en cause du droit constitutionnel de grève. Par ailleurs, le caractère général et impersonnel du décret présidentiel est contraire au principe selon lequel les personnels visés dans le décret de réquisition doivent être identifiés de manière précise. »

Nous vous proposons, in extenso la note de Moustapha Diakhaté parue sur sa page Facebook :

Les Actualités syndicales de Moustapha DIAKHATÉ : la réquisition des travailleurs de la SDE

La grève et le service public de l’eau: il faut concilier les deux droits

Chers compatriotes,

Au Sénégal deux principes de valeur constitutionnelle s’opposent depuis quelques jours dans le service de distribution de l’eau: le droit de grève et la continuité du service public.

Dans le face à face entre le Gouvernement et les travailleurs de la SDE, le droit de grève s’est imposé sur la continuité du service public et à privé ainsi des populations du service public d’approvisionnent en eau.

Le Président de la République, en réquisitionnant les travailleurs de la SDE, considère que le droit des uns de faire grève ne peut pas se faire au détriment de celui des autres d’accéder au service public de l’eau.

Toutefois réquisitionner tout le personnel de la SDE constitue une grave remise en cause du droit constitutionnel de grève.
Par ailleurs le caractère général et impersonnel du décret présidentiel est contraire au principe selon lequel les personnels visés dans le décret de réquisition doivent être identifiés de manière précise.

C’est un anachronisme qu’une jurisprudence du tristement célèbre corset répressif senghorien des années 60 contre des travailleurs sénégalais puisse inspirer le règlement d’un conflit social du Sénégal de 2019.

C’est pourquoi sans remettre en cause le droit de grève, il urge de légiférer pour amener les syndicats des travailleurs à prévoir un service minimum avec au moins un tiers ou de la moitié des travailleurs directement concernés par les tâches essentielles en matière de fourniture d’eau, d’électricité et de transports, une sorte de service minimum garanti.

Par conséquent, et seulement dans l’hypothèse où le nombre de non-grévistes ne suffirait pas à assurer un service minimum, il peut être retenu qu’une partie plus importante du personnel gréviste soit réquisitionnée pour garantir le droit d’accès à l’eau.

Dans une démocratie moderne, il ne peut y avoir un droit illimité, d’un côté et de l’autre, un droit assujetti. Il doit y avoir l’équilibre des droits. Et pour atteindre cet équilibre il faut s’efforcer de trouver, à travers l’instauration de ce principe de service minimum.

Toujours est-il qu’au lieu d’opposer des droits, il faut les concilier!

C’est aussi cela la finalité d’une démocratie sociale saine. Les libertés syndicales et le droit de grève font partie de l’identité nationale sénégalaise qu’il faut protéger par le dialogue social et non par l’épreuve de force.

Le Sénégal doit éviter d’essuyer les critiques de l’organisation internationale du travail, du Bit et d’être la risée de la communauté internationale des travailleurs très soucieux du respect des libertés syndicales et du droit de grève.

Par ailleurs la participation des travailleurs de la SONES dans le capital de la nouvelle société d’exploitation des eaux du Sénégal qu’ils doivent contrôler pose un grave conflit d’intérêts, de juge et partie.
C’est comme si l’Agence de régulation des marchés (ARM)devrait détenir des actions d’Auchan ou de Low Price d’EDK

Patriotiquement,

Moustapha Diakhaté

Vive la République !
Vive le Sénégal !

Macky Sall Moustapha Diakhaté
Annonces

(19) commentaires

Patriot

Thiey pabi mala fan. J’adore ceux qui dites la verite rien la verite. Merci pere

Oussou

Contrairement à ses affirmations.. Mr aigri s’est complètement trompé dans ses affirmations gratuites. Mr Diakité aigri… la Constitution sénégalaise permet au chef de l’Etat de réquisitionner qui il veut… quand il s’agit de l’intérêt national , voire même de la survie des sénégalais. Arrêtez de nous tympaniser avec vos déclarations fantaisistes et pittoresques. Vos contributions haineuses nous donnent envie de vomir. Au lieu d’approuver une décision sage et salutaire, vous préférez soutenir des assassins. Honte à vous Mr Diakité

Massamba

Oussou, bayil degueur fit…
Ou c’est écrit dans la constitution que le président peut réquisitionner qui il veut…quant il s’agit d’internet national.
Quel article??????????????
La réquisition est prévue par le code du travail et le statut général des fonctionnaires. Ces textes renvoient à un décret donnant pouvoir à l’autorité administrative de réquisitionner le personnel en grève dans une liste limitative selon le secteur d’activité.
Faut pas donner de mauvaises informations.

Cheikh Amidou Toure

Moustapha Diakhate est un comédien maladroit. Il a de la famille et des amis. il faut aussi qu’il reconnaisse ses limites. Dans cette affaire, il n y a pas un droit de grève. Ce n n’est pas une obligation de mettre le personnel dans le capital de la société. les agents de la SDE sont des employés et non des patrons. Admettre ce personnel dans le capital relève d une politique sociale et non d d’une obligation sociale. Normalement les grévistes de la SDE doivent être punis. Moustapha arrête de faire le clown.

Dave

Ndeysane il est expert en tout ce mec 

Samba Thiam

Diakhate le frustré .tu attend quoi 😶 pour quitter le mouvence

Cheikh Abdoul Kane

Soyons véridiques et évitons d’entrer en opposition avec nous même. La vérité s’appelle ALLAH, il faut la dire et c’est normal. Même si elle est mais crève pas les yeux seulement les rougir. Courage M Diakhaté…

Samb

Je pense que Mr Diakhate est entrain de perdre de plus en plus le nord . Voila la vrai figure de nos politiciens dommage

Saliou Sene

Tromper ou pas mais ca a cause de la veritè kil è chasser de la mouvance prèsidentielle dommage

Tony

Après avoir amassé un trésor de guerre de 600 millions quand il était président du groupe parlementaire, il peut se permettre de critiquer à tout bout de champ .
Ce monsieur nous prend pour des demeurés, il se prépare à émigrer aux cotés du prochain président de la république qui sera élu. Il ne donnera sa position que  quand il sera sûr de qui il s’agira.
Il l’a fait aux socialistes , il l’a fait au PDS, il le fait actuellement contre Macky SALL.

Xumb

C un 0 ce mec, il m avait promis de me trouver une audience avec le Pdt Macky Sall pour l intérêt du Sénégal. Finalement, il refusait de répondre à mes appels.

Kanysaf

Une grande gueule ne mene a rien. Tu as beau crier sur tous les toits macky s en fiche de toi. Cherche toi une place dans les mosquées pour muezzin c est mieux. Question de survie nationale tu te permet de piailler. Gros tintin.

Gangstapolitics

Que des hypocrites dans ce pays !
La population a soif ,personne n’a de l’eau meme dans les hopitaux ôu se trouvent les malades..
Le droit á la grêve existe mais la population ne doit pas être l’agneau du sacrifice.
Qui peut vivre sans eau?
Pourquoi couper l’eau á la population?
Faītes votre putain de greve mais ne nous couper le liquide precieux..
#Kaka

Alioune Toure

C,est l,hanarchie totale au sommet de l,état.

Alioune Toure

Le principal assassin c,est. Machy sall.et sa bande de mal faiteurs: affamant ,assoiffant le peuple sénégalais dans son intérêt personnel de servir des multinationaux.
Il a l,obligation de veiller au bien être des populations sénégalaises que françaises.

Ans

La vérité fait mal, Mr Diakhaté J’aime votre franc-parler!!

Mamadou Moctar Ndiaye

KANYSAF le gros Tintin c’est vous. Ayez le courage de vous afficher au lieu d’user de pseudo pour injurier Monsieur Diakhaté
qui a le courage d’exprimer sans faux fuyant son point de vue.
J’attends vos injures. Merci

Ndiouga Ndoye

Fumiste

Pa Moussa

Nous n’avons que foutre de tout ce bla bla. ce qui nous incombe ‘ c’est de disposer du liquide précieux parceque comme conseommateurs, nous ne devons aucune facture impayée à la Sde. Par conséquent ceux qui ont des problèmes personnels avec macky et son régime mourant n’ont qu’a aller voir ailleurs . Les sénégalais ne sont pas facilement manipulables. On VEUT DE L’EAU UN POINT UN TRAIT;;S’il faut licencier tout le monde que Macky le fasse.

Publier un commentaire