Le Sénégal sous tension : le destin politique d’Ousmane Sonko entre les mains de la Cour suprême

Le vendredi 17 novembre, tous les regards seront tournés vers le Sénégal. La Chambre administrative de la Cour suprême va examiner le recours de l’Agent judiciaire de l’État (AJE) contre la décision du tribunal de Ziguinchor qui a ordonné la réintégration d’Ousmane Sonko sur les listes électorales, selon le site Walf-groupe.com.

Parallèlement, la Cour de justice de la CEDEAO rendra son verdict suite à une audience tenue en début de mois sur la radiation de Sonko des listes électorales et la dissolution de son parti. Les militants et sympathisants de Sonko ont prévu de grands rassemblements sur l’ensemble du territoire national pour faire pression sur les décideurs.

Ziguinchor, ville natale de Sonko et où il est maire, se distingue des autres régions. Une veillée nocturne est prévue ce jeudi 16, à partir de 21h, au terrain Diatir, à Lydiane. Les Ziguinchorois demandent non seulement la réintégration de leur maire, mais aussi la libération de tous les détenus politiques.

4 COMMENTAIRES
  • Luneo1970

    Moi je suis contre Macky sall le voleur mais ce Sonko saï saï je vais jamais jamais manifester dans la rue pour ce sonko saï saï je préfère attendre les élections présidentielles de 2024 pour bouter dehors ce régime corrompu en votant pour l,opposition sénégalaise comme Dr Abdourahmane Diouf ou Thierno alassane sall ou pape Djibril Fall ou Dethie fall ou khalifa sall

  • Laye

    Alors que ce soit ce jeudi où vendredi, avec tout le mépris que je dois aux décisions de la CEDEAO, avec un plus grand mépris pour nos charognards de pseudos journalistes; nous républicains nous ferons face à la violence verbale, physique et tout autre actes antirépublicains. Alors quand vous lirez ces lignes? Sachez que sonko ne sera pas libéré, son parti restera dissout et il ne sera pas remis sur les listes électorales. J’aimerais que la rédaction de SENEGO passe le message clairement à vos sympathisants, vous n’êtes pas un média libre, vos informations et vos articles sont bien partisans donc, pas un scoop. Ce pays, cette république ne se plieront jamais à vos desiderata!

  • Jul

    Libérez les détenus politiques et laisser la population décide au prochain élection InshAllah

  • Boug Pakh

    Le Sénégal est loin d’être sous tension. Vous inventez des situations. Depuis que le sieur Ousmane SONKO sa liberté de se déplacer et parler le Sénégal a retrouvé sa quiétude. J’invite SINKO et ses partisans de revoir leur façon de faire la politique.

Publiez un commentaire