Le Sénat nigérian propose la peine de mort pour le trafic de drogue le 9 mai

Le Sénat nigérian propose la peine de mort pour le trafic de drogue le 9 mai

Jeudi 9 mai, le Sénat du Nigeria a fait un pas significatif en proposant un amendement législatif pour instaurer la peine de mort en cas de trafic de drogue. Cette mesure radicale remplacerait l’emprisonnement à vie et a été présentée comme un moyen de dissuader les criminels.

Face à une augmentation marquée du trafic de substances illégales telles que le Tramadol, l’héroïne et la cocaïne, cette démarche suscite des réactions variées. Isa Sanusi, de Amnesty International au Nigeria, critique fermement cet amendement. Il souligne que c’est une erreur de penser que la peine capital réduira les crimes liés à la drogue sans s’attaquer aux racines du problème telles que les conditions socio-économiques.

Sanusi appelle également à une révision globale de la législation sur la peine de mort dans le pays. Malgré l’existence de telles sanctions pour des crimes comme le terrorisme et l’homosexualité, il est à noter que le Nigeria n’a procédé à aucune exécution depuis 2016, ce qui souligne une certaine réticence à appliquer la peine ultime.

2 COMMENTAIRES
  • Roé al Cranu

    Impeccable !

  • Mc Carthy

    Très bien

Publiez un commentaire