Le pouvoir divise l’université: Les étudiats ne parlent plus le même langage

Le pouvoir divise l’université: Les étudiats ne parlent plus le même langage

A l’université Cheikh Anta Diop de Dakar, les étudiants ne parlent pas le même langage. Pendant que certains d’entre eux discutaient, avant-hier, avec le chef de l’Etat au Palais de la République, sur une solution de sortie de crise qui secoue ce temple du savoir, un autre groupe dénommé « mouvement radical révolutionnaire » a fait face à la presse pour dénoncer le comportement de la coordonnatrice des élèves et étudiants de l’Apr (Meer) Thérèse Faye Diouf, par ailleurs directrice de la Case des tout petits.

Ils reprochent à cette dernière d’avoir parrainé des étudiants « insignifiants » qu’elle a conduits lors des négociations. Les étudiants frondeurs ont pris la ferme décision de ne pas négocier et optent pour une année blanche si le meurtre de leur camarade Bassirou Faye n’est pas élucidé et les ministres Mary Teuw Niane et Abdoulaye Daouda Diallo limogés.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire