PUBLICITÉ
Cheikh Ahmed Tidiane Sy - Le festin des hyènes... Par Cheikh Ahmed Tidiane Sall*

Le festin des hyènes… Par Cheikh Ahmed Tidiane Sall*

Tel un boulet, le reportage de la BBC sur le pétrole et le gaz sénégalais est venu rappeler au peuple, ce qui restera sans doute comme le plus gros scandale financier et économique de notre jeune nation.

Pourtant, hormis quelques révélations et précisions sur les montants des transactions au profit de Timiss et de Aliou Sall, les citoyens que nous sommes, étaient très bien informés sur les contours du deal.

Cela dit, on peut quand même remercier le média britannique, qui est connu pour sa réputation et sa crédibilité à mener des investigations accrues et objectives.
Certainement, la chaîne anglaise a reçu des informations émanant de la guéguerre dont les deux compagnies anglaises se sont livrées à cœur joie …

Il est d’une évidence notoire que Tulloil Oil, qui s’est senti floué a dû sourcer la BBC, avec des pièces à convictions imparables, comme d’autres ont pu le faire…

Donc, sous fond de querelles britanico-britanniques, les sénégalais ont la chance de voir cette affaire savamment remise au devant de la scène, et doivent porter le combat afin de récupérer leurs ressources.

ALIOU SALL : s’il y a une constante dans ce vol éhonté et manifeste, elle proviendrait manifestement de Aliou Sall, et de sa société PETROTIM, qui détenait indûment une licence pour laquelle, la répartition était la suivante : État du Sénégal, 10 % , et PETROTIM, 90 % .

Ainsi, Aliou Sall a cédé à Timis -corporated, 90 % des actions de PETROTIM.

Alors que le code pétrolier stipulait un droit de préemption de l’État du Sénégal pour toutes cessions d’actions.
Pourquoi le Sénégal n’a pas fait valoir son privilège?

Une telle incurie présage d’une complicité systémique au niveau des ministères et services concernés.

Aussitôt, Timis- corporated, à son tour cède 60 % de ses 90 % à Cosmos energy, pour des montants estimés à 400 milliards de francs CFA, quasiment le 1/6 ème du budget de l’État du Sénégal.

Quid des 90 % d’ actions de PETROTIM de Aliou Sall transférées a Timis- corporated. Combien Aliou Sall a touché en réalisant cette opération ?

Tout en rappelant que lors de cette vente, le fisc n’a touché aucun franc, on ne sait pas jusqu’à présent avec quelle alchimie, la vente des actifs de PETROTIM de Aliou Sall, à Timis -corporated a échappé au paiement des taxes au niveau du trésor public.

Toujours est-il que depuis cette cession de PETROTIM à Timis , une banque de Dakar a été créée, et bizarrement le prétendu magnat du pétrole est cité comme en étant le propriétaire.

Par ailleurs, il a mis sur pied une société en étant fonctionnaire de l’Etat du Sénégal, et dont la gérance fût confiée à son oncle le maire de Pikine, membre imminent de la dynastie, FAYE SALL THIMBO GASSAMA, qui a érigé notre pays en royaume , et fait main basse sur la quasi-totalité de nos richesses avec des hommes de paille et des systèmes d’entreprises peu orthodoxes.

Il s’avère que Aliou Sall serait le cerveau de cette association de malfaiteurs, il semble être en aval et en amont des stratagèmes qui ont permis la spoliation de nos hydrocarbures.
Faire perdre à son pays 6000 mille milliards est un acte de renégat qui mérite la guillotine.

Macky Sall : son rôle dans cette arnaque du siècle est manifeste, il a profité des sacrifices consentis par tout un peuple pour faire partir Me Wade.

À sa venue au pouvoir, il a bénéficié de cet état de grâce que tout leader sérieux et patriote aurait mis à profit afin d’engager des réformes salutaires et structurelles pour changer son pays.

Que nenni, son ADN étant ce qu’il est, il est vite retombé dans les magouilles politico-financières, et ce malgré l’enquête de l’IGE, qu’il a lui même diligenté, et à la suite de laquelle, les vérificateurs ont clairement indiqué que le retrait des licences de prospection de pétrole s’imposait à PETROTIM.

Malgré le caractère solennel des directives de ce prestigieux corps de contrôle de l’État, qui a par ailleurs ordonné des poursuites judiciaires, il a signé un décret adjugeant les biens du peuple à sa famille et son clan.

Il a commis un acte de haute trahison pendant l’exercice de ses fonctions, un crime gravissime et louffoquissime, qui va demeurer imprescriptible.

Abdoul Mbaye : il a eu le courage de dire qu’il a contresigné le décret octroyant le permis à PETROTIM, sous la base d’un faux rapport de présentation. Il a été trompé, et cet aveu dans un pays normal aurait déclenché une série d’enquêtes administratives et judiciaires.

Thierno Alassane Sall : sa démission du gouvernement confirme que Macky Sall, en a cure de la sauvegarde des intérêts sénégalais.

Son opposition à la cession des 30 % des parts restantes à Timiss vers BP, est un acte hautement patriotique qui restera dans les annales de l’histoire de notre République.

Il aura préféré rendre tous les oripeaux de la République, afin de ne pas compter parmi les fossoyeurs de son pays, l’histoire retiendra …

NAFI NGOM, cetre femme digne, et dont le sacrifice est à la hauteur de celle des braves femmes de Nder, est quasi- oubliée par la plupart des sénégalais.

Elle a bouclé l’enquête sur le dossier PETROTIM, envers et contre tout, elle a subi des menaces , elle fût traînée dans la boue, mais elle aura rempli fièrement sa mission.

Ali NGOUILLE NDIAYE : son rôle dans ce crime n’est plus à démontrer, il est impliqué et devra répondre devant la justice.

Frank Timiss : ce type d’homme ne peut s’illustrer que dans une république bananière comme la nôtre. Il s’est enrichi sur le dos du peuple avec la complicité de Aliou Sall et de Macky Sall .

Atepa : je ne sais pas quel est l’état d’esprit de celui qui se vante d’avoir amené Timis au Sénégal et d’être son ami.

Et que son patriotisme affiché lors de la possible vente des mines de Falème, face à Macky Sall, ne durera pas le temps d’une rose .

il devra édifier l’opinion sur son rôle dans cette affaire et les sommes qu’il aurait touchées.
Un chef d’entreprise n’agit jamais par philanthropie…

Les WADE : leurs responsabilités sont aussi engagées, la légèreté avec laquelle ils ont signé les accords à PETROTIM dont Aliou Sall, était le gérant, est impardonnable.
Comment, ils ont pu négliger les exigences du statut de fonctionnaire de Aliou Sall, au moment des transactions ?
La gestion d’un état requiert un peu plus de soins et d’attention, on ne doit pas badiner avec les richesses d’un pays.

Baba Aidara : s’épancher sur l’affaire Timis – PETROTIM, sans rappeler l’excellente investigation du journaliste serait injuste.

C’est ce patriote qui a mis à nu la kyrielle de montage des sociétés entre PETROTIM Sénégal, (dont un site d’information en ligne aurait fait part qu’ Aliou Sall , en détiendrait 30%) ,
et Petro- Asia, créé dans les îles caïman , et Petro- Asia limited, et Timis corporated. Tout un capharnaüm de structures érigées à dessein pour faciliter entre autres l’évasion fiscale et les cessions de parts douteuses et vagabondes.

Il a mis sa vie en danger et celle de sa famille pour sauver son pays, son acte héroïque restera indélébile.

Je rappelle à mes lecteurs, que la cause principale de mon départ de l’APR , est cette affaire PETROTIM.

Six mois après l’élection de Macky Sall, en 2012, si mes souvenirs sont bons, j’ai su que le président légitime de l’époque avait signé un décret de prospection et d’exploration de pétrole pour son frère Aliou Sall.

J’étais énervé à tel point que je ne pouvais m’empêcher de faire une tribune salée dans le Google groupe de la convergence des cadres républicains, dont j’étais un des membres.

J’avais eu des mots très durs, et je parlais d’une déception rampante et d’une trahison debout …

Ce fut le début de mon ostracisme, j’ai alors tout entendu et j’ai affronté seul tous ces cadres à la recherche de strapontins qui exprimaient le besoin de m’attaquer pour défendre les frères SALL.
J’aurais souhaité que l’histoire ne me donna pas raison, mais hélas…

Ce scandale n’a pas encore livré tout son océan de dégâts collatéraux, et à mesure que les langues se délient, et que la justice se saisisse du dossier, les éclaboussures tâchées de gaz et de pétrole risquent de faire très mal.

* COORDINATEUR ARRC BEUG SA RËEW

Aliou Sall Bbc
Annonces

(8) commentaires

Tallas

Apprenti manipulateur c’est honteux. Le Sénégal n’a rien perdu dans ce conti et c’est le meilleur contrat même. Dans le contrat avec Hunt signé en 2004 la part du Sénégal est 40 pour cent avec le contrat signé avec petrotim la part du Sénégal est de 58 pour cent.

L’ancien

Je ne sais pas si c’est cela une gestion sobre et vertueuse dont le chef de l’état en 2012 avait promis le peuple Sénégalais. La lecture que je fais c’est que le Sénégal a raté son président depuis 1962, les Dia Mamadou

Alioune Toure

Qui risque de finir très. Mal pour eux.

Samba

Tallas ya mana fén te lingaye wakhe khamothie Dara rien que le plus gros contrat concernant le gaz c’est un partage entre le Sénégal et la Mauritanie de 10%ce qui nous donne que 5%pour le Sénégal

Rambo

Le Diner de gala des menteurs, jaloux et aigris doublés d’ignorants.

Monsieur Cheikh Tidiane Sall, j’ai lu votre tract sur ce qu’une certaine presse appelle « le scandale à 10 milliards de $ » ou « Affaire BBC-Aliou Sall ».
A l’entame de ma réponse, je tiens à te signaler que rien ne me lie à Aliou Sall que je ne connais ni de père ni de mère et que je ne défends personne ou accuse personne dans cette polémique qui prend de l’ampleur chaque jour. Ce qui me motive c’est de démontrer aux lecteurs les mensonges et amalgames contenus dans votre long texte dans lequel vous jetez certains en enfer et tresser des lauriers à d’autres, des patriotes selon vous.
Tout d’abord, Mr Sall, vous écrivez : « s’il y a une constance dans ce vol éhonté et manifeste, elle proviendrait manifestement de Aliou Sall, et de sa société PETROTIM ; qui détenait indument une licence pour laquelle, la répartition était la suivante : Etat du Sénégal, et PETROTIM 90% ».
Monsieur Sall, sachez faire la différence entre un contrat de recherche et de partage de production et une licence (licence de quoi ? Monsieur Sall). Si vous faites à une licence d’exploitation, alors donnez-nous le gisement pour lequel cette licence a été attribuée. Je crains très fort que vous n’en soyez capable car le gisement Tortue n’a été découvert en 2016, après près de 4 ans de recherche et de travaux, forages en particulier, financés et exécutés par PETROTIM et son partenaire américain, KOSMOS ENERGY, entré dans le contrat par la cession de parts, opération tout à fait légale en se référant au code pétrolier (je reviendrais sur cet aspect plus loin). Pour ce qui est des parts, je vous précise que tous les contrats sont standards, pour vous en convaincre prenez la peine de consulter tous les contrats (et non licence comme vous le dites) signés par le Sénégal, vous constatez que la part de l’Etat est de 10% (10% des revenus de la production reviennent automatiquement à l’Etat, qui bien sur percevra en plus des impôts pouvant aller jusqu’à plus de 50% des revenus du ou des partenaires : Code pétrolier). Je précise que cette disposition du code pétrolier est similaire à celles code de pays de la sous-région (Guinée, Cote d’Ivoire, Mali, Mauritanie, etc.) et découle du fait que ces pays ne participent au financement des études et des opérations de recherche fort onéreuses et aux résultats aléatoires, (80% des forages sont secs) : les compagnies prenant le risque, il est tout à fait normal qu’elle puisse récupérer leurs investissements en cas de réussite. En conclusion à ce premier paragraphe que Macky a indument accordé une « licence » à son frère c’est mentir, car les négociations sur le contrat de PETROTIM et sa signature ont eu lieu bien avant l’avènement de Macky , ensuite les dispositions de ce contrat son similaires à celles de tous les autres contrats signés par le Sénégal bien avant Macky.
« Aliou Sall a cédé à Timis-corporated les 90% des actions de PETROTIM. Alors que le code stipulait un droit de préemption de l’Etat du Sénégal pour cessions d’actions, pourquoi le Sénégal n’a pas valoir son privilège ? » Monsieur Sall, les Etats n’ont pas de privilège, mais des droits ! Qu’à cela ne tienne, je vois qu’à ce niveau vous nagez dans la choucroute ou le « gossi ». Mais Monsieur Sall, vous êtes totalement ignorant en matière d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures. Monsieur Sall, ici, la cession dont il s’agit sont les obligations de la Société bénéficiaire du contrat de recherche et de partage de production, c’est-à-dire les engagements de travaux qu’elle devra et exécuter. Dans notre cas spécifique, en français facile, Kosmos Energy, prend sur elle le financement de 60% des engagements préalables de PETROTIM, soit 400 millions de $. Ces 400 millions de $ ne sont versées à Petrotim mais investis dans les opérations de recherche, y compris la réalisation de forage pour mettre en évidence un gisement potentiel d’hydrocarbures. Comment l’Etat peut appliquer un droit de préemption sur un cession d’obligations (qui deviennent ainsi la part de Kosmos dans cette association) dont les montants servent justement à financer des travaux de recherche, d’autant plus que cette opération est tout à fait légale, au regard des dispositions du code pétrolier que vous aimez tant citer, mais dont je vous demande une relecture sereine. Sachez pour votre gouverne que CAIRN ENERGY, société britannique qui a découvert les gisements de pétrole de Sangomar est entrée ainsi dans un contrat initialement octroyé à HUNTOIL, avant d’être rejointe par CONNOCOPHILIPS (société américaine) et FAR (société australienne). CONONOCOPHILIP Vient de céder ses actifs (part de pétrole) à Woodside (société australienne) pour 450 millions $, bien loin des 250 millions$ de PETROTIM, mais de cela personne n’en parle ; il est vrai qu’à ce niveau Aliou Sall n’est pas cité. Pourquoi ce qui est permis à HUNT OIL, société américaine est interdit à une société Sénégalaise. Les occidentaux, au moment de la traite négrière, restaient sur les plages et c’est des gens comme toi qui se chargeaient d’aller attacher leurs frères et les leur livrer. Aujourd’hui Tullow Oil , présente au Sénégal depuis 2003 sans rien investir ni découvrir, a compris la mentalité du nègre prêt à se vendre pour quelques pacotilles et vendre son propre frère découlant de sa jalousie maladive qui fait qu’il souhaite un nivellement par le bas.
Je vais m’arrêter là pour ne pas ennuyer les lecteurs. Le reste de mon texte est disponible et pourrait vous parvenir si vous le souhaitez et m’indiquez vos contats

Rambo

Dakar s’investit depuis 1950 dans l’exploration pétrolière. La création en 1981 de la Société nationale des pétroles du Sénégal (Petrosen) avait pour but de restaurer la position du Pays de la Teranga. À l’exception des champs de Gadiaga et Diamniadio, les quelque 140 puits forés à ce jour n’ont pas porté de fruits. Plus de 500 milliards de francs CFA ont ainsi été dilapidés dans un secteur qui coûte environ 10 % du PIB.
Bravo Frank Timis sans toi le sénégal serait encore une république « arachidière ». Heureusement tu es venu investir au Sénégal ,sinon ce gisement serait resté sous les pieds des idiots qui pérorent dans les médias sans le savoir. N’en fais pas ce sont des crève-la -faim « grilleurs » d’arachide qui n’aiment pas ceux qui réussissent.

Ibrahima Touré

Mais d’où sort ce crétin qui prétend ne pas connaître Aliou Sall ni d’Adam ni d’Eve. Pourtant ce fumier trouve par une alchimie digne des grands « nafekhs » le moyen de prendre la défense de ce prédateur des temps modernes. Bientôt il fera jour sur notre cher Sénégal et des renégats de ton genre passeront tous à la guillotine. Tu t’es complètement emmêlé les pinceaux en voulant repliquer à l’article du sieur Cheikh Tidiane SALL que j’ai découvert par le pur des hasards et que j’ai trouvé bien agencé contrairement à ton chiffon.

Rambo

Monsieur Touré, si vous avez des arguments pour détruire les miens donnez les et laissez les lecteurs juger d’eux même. Traiter les gens de « nafekh » dans une affaire qui n’a connu un traitement judiciaire c’est le signe manifeste de l’incroyance. Vous voulez condamner Aliou Sall pour avoir prétendument obtenu 250.000$ dans une transaction de cession d’actifs entre deux sociétés pétrolières, accusation étayée selon une journaliste nigériane en mission commandée par un mail , quelle légèreté!!! Ne savez vous que la cession d’actifs entre deux ou plusieurs sociétés pétrolières est une opération tout à fait légale et autorisée par le code pétrolier qui fixe par ailleurs les parts revenant aux différents partenaires dans l’exploration puis ensuite dans l’exploitation. Vous savez l’ignorance est la pire des choses au monde: des gens travaillent nuit et jour, investissent des sommes colossales pour faire des recherches et aboutissent à la découverte du gisement de gaz et d’autres font la grande gueule dans les médias et réseaux sociaux pour se faire passer pour des patriotes. Monsieur Touré,sachez que vous n’avez pas le monopole du patriotisme, mais celui de la diffamation et du dénigrement. J’ai décidé de m’appeler Rambo pour justement « flinguer les bons à rien créateurs de mouvements soient disant patriotiques et dont le seul boulot est le verbiage creux.Savoures pauvre type rongé par la haine et la jalousie. Aliou Sall lui au moins a amené des investisseurs qui ont découvert le plus grand gisement de gaz et toi et celui dont tu prends la défense qu’avez vous fait pour ce pays si ce n’est insulter les gens.

Publier un commentaire