Le Cameroun et le Cap-vert fuient le Sénégal: Notre pays de plus en plus isolé

Le Cameroun et le Cap-vert fuient le Sénégal: Notre pays de plus en plus isolé

Le Cap-Vert s’est substitué à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour déclarer le Sénégal « pays à haut risque », avant de décréter que tous ceux qui auront été dans notre pays ces trente derniers jours seront interdits d’entrer dans son territoire. Ce n’est pas tout, le Cameroun a officiellement fermé ses frontières terrestres, aériennes et maritimes avec notre pays.

Le Sénégal compte adresser une lettre de protestation au Cap-Vert qui vient de poser un acte pour le moins surprenant. Selon nos informations, le Cap-Vert a classé le Sénégal « pays à haut risque » du simple fait d’un cas Ebola importé dans notre pays par un jeune guinéen alors que ce rôle revient plutôt à l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Pis, des sources renseignent que le Cap-Vert a décidé de refuser systématiquement l’entrée dans son territoire de tous ceux qui ont eu à séjourner au Sénégal ces trente derniers jours.

Une mesure pour le moins excessive qui intervient après que le Cap-Vert a récusé quatre arbitres sénégalais (Maguette Ndiaye, Djibril Camara, Malang Diédhiou et Malick Samba) dûment désignés par la Confédération africaine de football (CAF). La décision du Cap-Vert irrite au plus haut point les autorités sénégalaises qui ont secouru pourtant Praia, il y a de cela quelques semaines.

Selon nos informations, un violent incendie s’était déclaré dans la capitale cap-verdienne, il y a de cela trois mois. Faute de moyens, le Cap-Vert avait fait appel au Sénégal et Abdoulaye Daouda Diallo, le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique, avait déployé, par vol militaire, des pompiers sur place. Leur apport a été déterminant dans la maîtrise de l’incendie.

Outre le Cap-Vert, le Cameroun a aussi mis le Sénégal sur sa liste rouge Ebola en fermant officiellement ses frontières avec le Sénégal. Une circulaire dans ce sens a été communiquée aux autorités sénégalaises qui en ont pris acte. La note précise que la mesure est effective « jusqu’à nouvel ordre ». Cela intervient quelques jours seulement après que le Président camerounais, Paul Biya, a expulsé des Sénégalais qui arriveront à Dakar, jeudi prochain, après en avoir refoulé trois qui venaient de débarquer sur le territoire camerounais.

Libération

6 COMMENTAIRES
  • Djibril10

    fessons le même avec tous les camérouné et cap-verdién qui sont chez nous

  • dave

    Si tu ne ferme pas tes frontières en vers les pays contaminé les autres fermeront les siens en vers toi.

  • mamy ndiaye

    bien dit masla bou bary motakh niou yekha fermer souniou frontiere ba li am

  • Berou

    Ces deux pays ont totalment le droit de fermer leurs frontières pour protéger et sécuriser leurs populations. Tout pays sérieux doit prendre des mesures face à ce phénomène

  • loeuil du net

    les camerounais et les cap verdiens nont qua fermer leur frontiere on a en rien a foutre , ils nous servent a quoi ces deux pays reculer …

  • loumcesar

    Votre commentaire pourquoi les noirs sons contre les noirs ??

Publiez un commentaire