L’avenir de la CEDEAO remis en cause, est-ce vers une rupture au sein de la CEDEAO ?

L’avenir de la CEDEAO remis en cause, est-ce vers une rupture au sein de la CEDEAO ?

Quelques années après les indépendances des pays d’Afrique, les Etats de la corne Ouest d’Afrique avaient décidé de créer la Communauté Economique et Monétaire de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Après des décennies d’existence, cette organisation est remise en cause par la population de la région.

Au cours d’une vidéo micro-trottoir, Brice Omer étudiant ivoirien en géographie interrogé sur la question des avantages de cette organisation ouest-africaine a estimé: « A mon avis la CEDEAO n’est pas digne de confiance dans la sous-région, pour l’unique et simple raison que : lorsqu’il y a des actions terroristes, les dirigeants de cette organisation sont sourds muets. Maintenant quand il s’agit de la Françafrique c’est-à-dire un pays compromet les intérêts de la France, ou quand un président prend les décisions de sauver son peuple, c’est à ce moment que la CEDEAO intervient avec l’accord des autorités françaises. C’est pour cela que je dis que la CEDEAO n’est pas une réalité pour sauver le peuple africain».

Les velléités de la France au sein de la CEDEAO sont non négligeables. Plusieurs fois lors des résolutions des décisions politiques majeurs de la CEDEAO, l’ombre de Paris plane. A titre d’exemples la création d’une nouvelle monnaie appelée Eco a été annoncée le 21 décembre 2019 par le président français Emmanuel Macron et son homologue Ivoirien, le président Alassane Ouattara lors d’une visite officielle en Côte d’Ivoire, ainsi que la décision de l’intervention militaire des pays membre contre le Niger a été encouragée par le Quai d’Orsay selon le Figaro.

Les pays de l’Alliance des Etats du Sahel (AES) à savoir le Mali, le Niger et Burkina Faso ont acté de quitter définitivement la CEDEAO ce samedi 06 juillet 2024. Ceux-ci reprochent à la Communauté une ingérence dans les affaires internes des Etats suite aux train de sanctions illégales dont ils ont été victimes. Alors pourquoi les dirigeants de cette organisation ont violé les règles qui régissent dans la constitution de la CEDEAO concernant le respect des pays souverain ?

Selon certaines sources fiables, la CEDEAO a été créée pour conserver l’influence française et monétaire de la France dans la région. Le but principal était de regrouper un bon nombre de pays de l’Ouest de l’Afrique afin de créer une monnaie unique qui devrait être imprimée à Paris, pour permettre à l’Elysée de garder une main mise dans son ex pré carré.

L’étudiant sénégalais Alain Ndiaye s’est exprimé au sujet de la création du nouveau bloc AES dans un micro trottoir organisé au Sénégal. Pour lui, l’AES est l’organisation la plus crédible et souveraine de la région : « J’aurais préféré l’AES au détriment de la CEDEAO pour notre sécurité et aller de l’avant, ainsi que d’éviter à ce que la France et d’autres pays usent de la non souveraineté de nos Etats pour continuer à nous piller. C’est ainsi qu’il est nécessaire que le Sénégal se rallie aux pays de l’Alliance des Etats du Sahel, parce que je pense que ces pays ont une longueur d’avance sur la souveraineté ».

Lorsque les trois pays de l’AES ont eu besoin d’aide, la CEDEAO les a regardé d’un œil critique et leur a imposé des sanctions. Maintenant que les pays de l’AES se sont unis pour lutter efficacement contre l’insécurité, la CEDEAO revient pour leurs amadouer des promesses de réformes. Les dirigeants de cette communauté ont désigné le président sénégalais, Bassirou Diomaye Faye et le président togolais, Faure Gnassingbé pour jouer la médiation et faire revenir ces Etats de l’AES dans l’organisation.

Pour plus de stabilité sécuritaire dans la région du Sahel, les pays de l’AES devraient continuer leur marche vers la souveraineté, ainsi que les pays de la CEDEAO devraient penser à rejoindre cette Alliance prometteuse.
Par Oumar Diallo

6 COMMENTAIRES
  • Anonyme

    La vérité est fille du temps. Le voile se lève et il se fait jour progressivement dans les entendements. Il y a ceux qui veulent sortir de la cale des négriers et se prendre en mains pour forger un avenir de liberté et d’autres qui veulent y rester éternellement habitués à ce que les Maitres leur dictent leurs lois

    • Ngor

      Mais vraiment il y a des kon avec un grand K

      • -Dindou

        L’insulte démontre le qualitatif

  • Laye seck

    La CEDEAO va disparaître comme son père la France
    Les événements qui se succèdent ( la décadence de la France. Les fissures à la CEDEAO) sont des indicateurs claires
    WAIT AND SEE

    • Ret

      La CEDEAO par des africains libres et pour les africains libres .
      Ceux qui sont payés par la propagande russe tentent de cacher le soleil!!!
      Elle ne disparaîtra jamais !!!!
      C’est le conglomérat de putschistes entraînés et aidés par la Russie dont les agents payés par ce pays pour mentir et faire croire que nos pays ne sont pas libres ,faux .
      Ce sont les amis des russes qui ne sont pas libres .

      • -Paix

        Abracadabra, du n’importe quoi !

Publiez un commentaire