L’AIMAC, une académie d’excellence pour la formation aéronautique au Sénégal

L’Académie internationale des métiers de l’aviation civile (AIMAC), conçue par l’AIBD SA en collaboration avec l’Armée de l’Air, a ouvert ses portes aux lauréats du Concours général 2023. L’information a été transmise par l’APS. Lors de cette visite, l’AIMAC a été présentée aux visiteurs à travers une exposition d’avions et d’hélicoptères, comme indiqué par l’AIBD.

Léna Mariam Sall, une élève de terminale S2, a exprimé sa satisfaction et sa fierté de voir que le Sénégal investit massivement dans la formation des futures générations de pilotes et de techniciens en maintenance aéronautique. Ahmad Bachir Touré, lauréat et élève au Prytanée militaire, a également salué cette visite instructive et espère revenir à l’AIMAC en tant que pensionnaire.

Actuellement, l’AIMAC accueille 54 élèves (24 pilotes et 30 techniciens de maintenance) sélectionnés rigoureusement. Le Lieutenant-colonel Ousmane Ngom, commandant de la Base Ecole de Thiès et de l’Ecole de l’Armée de l’Air, qui abrite l’AIMAC, a souligné l’importance de ces investissements sur le capital humain.

Aida Seck Ndiaye, Directrice exécutive en charge des projets du hub aérien et Directrice de l’AIMAC, a rappelé l’ambition des autorités de faire du Sénégal le premier hub aérien de la sous-région à l’horizon 2025. Elle a affirmé que la formation dispensée par l’AIMAC suit les meilleurs standards internationaux et est certifiée EASA, reconnue par les plus hautes autorités de l’aviation civile.

A terme, l’AIMAC aura une capacité d’accueil de 600 élèves et abritera un centre de recherche pour des projets plus ambitieux. L’objectif de l’académie est de former des pilotes et des techniciens en maintenance aéronautique pour le compte de la compagnie nationale Air Sénégal, mais aussi de répondre aux besoins nationaux et régionaux, tout en se positionnant comme une académie d’excellence pour accompagner les enjeux de l’aviation civile en Afrique.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire