La ministre l’a annoncé elle-même : « J’ai déposé ma démission depuis la semaine dernière » (Maimouna Dièye)

La ministre l’a annoncé elle-même : « J’ai déposé ma démission depuis la semaine dernière » (Maimouna Dièye)

La ministre de la Famille et des Solidarités, Maïmouna Dièye, a officialisé sa démission de la mairie de Patte d’Oie, conformément à la directive présidentielle exhortant les nouveaux membres du gouvernement à renoncer à leurs mandats électifs. Cette annonce survient dans un contexte où plusieurs ministres ont déjà quitté leurs postes électifs pour se consacrer pleinement à leurs nouvelles fonctions gouvernementales.

« J’ai déposé ma démission depuis la semaine dernière… », a déclaré Maïmouna Dièye chez nos confères de Dakaractu. Elle est également présidente du mouvement « Jiggeni Pastef », et suit ainsi l’exemple d’autres leaders politiques, tels que le Premier ministre Ousmane Sonko et le ministre de l’énergie, du pétrole et des mines, Birame Soulèye Diop, entre autres, qui ont respectivement démissionné de leurs fonctions de maires de Ziguinchor et de Thies-nord.

Ces démissions répondent à une instruction du Premier ministre, donnée peu après sa nomination, selon laquelle tous les membres de la nouvelle équipe gouvernementale occupant un mandat électif devaient se retirer de ces fonctions dans un délai d’un mois. Bien que Maïmouna Dièye ait légèrement dépassé cette échéance, sa décision est conforme aux attentes de sa base politique et des citoyens engagés sur les réseaux sociaux qui lui avaient demandé de se consacrer entièrement à son rôle ministériel.

Il est important de noter que bien que cette directive présidentielle ne soit formalisée ni par décret, ni par loi, elle est considérée comme une mesure de bonne gouvernance par les nouvelles autorités. Cette pratique pourrait préfigurer un futur projet de loi visant à régulariser cette disposition au niveau national.

1 COMMENTAIRE
  • Sene

    Très bonne décision

Publiez un commentaire