La Hollande presque en 8ème de finale

La Hollande presque en 8ème de finale

Que ce fut dur pour les joueurs de Louis van Gaal ! Après un succès convaincant face aux champions du monde lors de leur entrée dans la compétition, les Pays-Bas ont eut très chaud face à une équipe d’Australie sans complexe (3-2). Entreprenants lors des premières minutes, les Socceroos jouent de manière libérée et se projettent rapidement vers l’avant. Mais c’est un peu contre le court du jeu que les Pays-Bas ouvrent le score par l’inévitable Arjen Robben. Parti du milieu de terrain, le joueur du Bayern trompe le gardien australien Ryan d’une frappe croisée imparable (1-0, 20ème). Moins d’une minute après l’ouverture du score, l’Australie réagi par Tim Cahill qui inscrit le plus beau but du mondial jusqu’à présent. Après un service par McGowan, le joueur des New York Red Bulls claque une somptueuse volée du gauche sous la barre de Cillessen (1-1, 21ème). Les australiens poussent durant les dernières minutes de la première période et manquent de prendre l’avantage par Bresciano, qui tire au-dessus après une passe en retrait de l’inarrêtable Leckie (35ème). Les Oranje, peu convaicant, laissent passer l’orage jusqu’à la pause.

Van Persie sonne la charge

Du retour des vestiaires, les océaniens poursuivent la rencontre avec les mêmes intentions. Mené par un Leckie très inspiré sur son côté gauche, l’équipe d’Ange Postecoglou continue de pousser et voit ses efforts récompensés lorsqu’elle obtient un penalty sur une faute de main de Janmaat. Jedinak, le capitaine, se charge de le transformer (1-2, 54ème). Les Pays-Bas sont sonnés. Robben et Van Persie décident de prendre le jeu à leur compte. Le joueur de Manchester United arrive à ses fins quelques minutes plus tard, profitant d’un mauvais alignement de la défense adverse pour tromper Ryan d’une frappe puissante sous la barre (2-2, 58ème).
L’Australie a pris un coup de massue sur la tête mais passe à deux doigts de reprendre l’avantage dix minutes plus tard par l’inévitable Leckie, mal servi par Oar. Les Pays-Bas poussent et le salut viendra par Memphis Depay, entré en jeu en fin de première période. D’une frappe flottante à 30 mètres, le joueur du PSV Eindhoven donne l’avantage aux siens (3-2, 68ème). L’Australie est K-O debout. Malgré les dernières offensives des Socceroos, l’équipe Oranje tient sa seconde victoire du tournoi.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire