Annonces
Annonces
» » » Gestion de la culture sous Mbagnick Ndiaye :...

Gestion de la culture sous Mbagnick Ndiaye : l’Omart exige des comptes à Abdou Latif Coulibaly

  • Lamine MBAYE Lamine MBAYE

Une « somnolence, un pilotage à vue et une léthargie ». Voila le sentiment de l’OMART (l’Observatoire de la musique et des arts) à propos de la gestion du ministère de la culture sous l’ère Mbagnick Ndiaye.
Pour exemple, la structure dirigée par Abdoulaye Mamadou Guissé de rappeler que le Chef de l’Etat avait relancé les Grands Prix du Chef de l’Etat pour les arts et les lettres. Des commissions mises sur pied au sein desquelles des agents de l’administration culturelle et des acteurs culturels ont fait un travail complet. Mais, depuis lors (9 mois), le dossier dort dans les tiroirs du ministère de la Culture et de la Communication. En outre, poursuit-il, le Musée des civilisations noires qui devait être inauguré depuis le début de l’année 2016 n’a pas encore ouvert ses portes. Et pourtant, les Chinois constructeurs ont livré les clés depuis fin 2015.
L’année 2017 décrétée année culturelle, le Ministère de la Culture en charge du dossier a brillé par son incompétence et son manque d’initiative pour mettre en œuvre cette importante décision du Président de la République dénonce aussi l’Omart qui au même chapitre affirme que des programmes culturels sont non exécutés car le ministre , son Directeur de cabinet, son Secrétaire général, son Directeur des arts passent plus de temps en dehors du Sénégal et la plupart voyagent en même temps. Et les dossiers s’amoncellent.

L’OMART a aussi demandé l’audit des fonds destinés aux artistes, aux projets et programmes culturels, aux associations artistiques, aux cultures urbaines.
« A titre d’exemple, le Chef de l’Etat alloue 300 millions de francs Cfa pour les cultures urbaines. Seuls 200 millions ont été remis aux porteurs de projets bien sélectifs et affidés du lobbying qui fait tourner en rond le Ministère. Et les 100 millions restant, la Direction des Arts parle de fonctionnement et de formation » assure t’il accusant l’ancien Ministre Mbagnick Ndiaye d’une gestion non équitable, unilatérale de la Direction des arts, qui n’a pas profité aux acteurs, mais plutôt à un groupuscule et toujours.

Enfin, l’Omart d’interpeller directement nouveau Ministre de la culture Abdou Latif COULIBALY pour faire les comptes et Mécomptes de ce secteur de la culture…

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces