Georges Leekens sélectionneur Tunisie: «Le Sénégal est une équipe performante et un adversaire redoutable»

A la suite d’Alain Giresse, sélectionneur des Lions, c’est au tour de son homologue, Georges Leekens, patron de la sélection tunisienne de s’exprimer sur le tirage au sort des éliminatoires de la Can 2015. Dans un point de presse tenu hier à Tunis, il a évoqué «un groupe difficile» et tressé des lauriers au Sénégal, avant de donner quelques indications sur l’organisation de sa préparation en direction des joutes continentales.

L’unanimité s’est faite depuis le tirage au sort fixant la composition des groupes pour les éliminatoires de la Can 2015. Hier, Georges Leekens n’a pas dérogé à la règle en reconnaissant la difficulté du groupe G qui place ses Aigles de Carthage aux côtés des Lions du Sénégal et des Pharaons d’Egypte, en attendant le quatrième larron. Pour l’entraîneur belge récemment promu à la tête de la sélection tunisienne, «c’est un tirage au sort assez costaud, dans lequel il y a trois favoris pour deux places seulement, contrairement aux autres groupes qui ont deux favoris. L’Egypte n’est pas un cadeau, c’est une bonne équipe contre laquelle les matches ont toujours un goût spécial et qui figure parmi les favoris tout comme le Sénégal, qui reste aussi une équipe performante et un adversaire redoutable. C’est la quatrième équipe, qui sera soit le Botswana, le Burundi, le Centrafrique ou la Guinée Bissau, qui jouera le rôle le plus important dans ce groupe, et la rencontre face à l’Egypte est loin d’être le match clé.»

L’entraineur belge est toutefois persuadé des chances de ses nouveaux protégés de faire partie des heureux élus du groupe G. Pour ce faire, il faudra, estime-t-il, négocier au mieux l’entrée en matière dans ces éliminatoires. Pour son premier match, la Tunisie ira défier le 4e qualifié en déplacement, avant d’aller jouer contre l’Egypte, puis le Sénégal.

Par ailleurs, Georges Leekens a révélé sa décision de maintenir le staff olympique, conduit par Nizar Khafir pour mener à bien sa mission. Enfin, il a dévoilé son programme de préparation, qui débutera le 20 mai prochain avec un stage à Tunis, avant un voyage à Séoul pour affronter la Corée du Sud. Pour ensuite reprendre la préparation le 2 juin en prévision d’un autre match amical face à la Belgique, le 7 juin à 20h45 à Bruxelles. «Après ces deux matches, je vais faire le bilan de l’équipe nationale et du staff technique, avant de tout recommencer à zéro, car pour ces deux tests amicaux, on ne pourra pas compter sur les joueurs de l’Espérance de Tunis, du CS Sfaxien et de l’Etoile du Sahel, dont les rencontres de poules en coupes africaines débuteront mi-mai prochain», a-t-il indiqué.
L’Observateur

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire