PUBLICITÉ

Foncier : 63 % des conflits sont liés au déplacement des communautés

Environ 63 % des conflits liés aux investissements privés à base foncière et des ressources naturelles en Afrique sont causés par le déplacement forcé des populations, révélent de nouvelles recherches publiées par la structure TMP Systems et l’Initiative des droits et ressources (RRI).

« Les Etats africains se font concurrence pour attirer les investissements dont ils ont besoin pour stimuler le développement économique (…). Mais, la plupart des pays doivent renforcer considérablement la gouvernance des droits fonciers pour créer un environnement stable et attractif propice aux investissements« , a expliqué le président de TMP Systems, Lou Munden, indique l’agence de presse sénégalaise.

Il présentait le rapport au cours d’une table ronde sur « La tenue foncière, le risque pour les investisseurs et la stabilité politique« .

« Les entreprises et les investisseurs, de plus en plus conscients des risques financiers et d’atteinte à la réputation générés par la capacité des droits fonciers, doivent s’efforcer pour identifier et résoudre ces défis inhérents aux investissements en marchés émergents« , a souligné Lou Munden.

Les études ont également montré que les zones ciblées par les projets de développement en Afrique sont les plus densément peuplées au monde.

La densité démographique à 50 kilomètres autour des projets contestés en Afrique était deux fois plus élevée que la moyenne mondiale, indique le rapport, précisant qu’en Afrique de l’Ouest, la moyenne se situait environ à 1 million d’habitants.

Lou Munden a signalé que les désaccords à propos des indemnisations ou de leur absence constituent un facteur majeur de litiges fonciers dans le continent africain et représentent 19 % des cas, contre une moyenne mondiale de 8 %.

Il ajoute que les différends en matière d’indemnisation causent plus de conflits en Afrique de l’Est et en Afrique de l’Ouest que partout ailleurs dans le monde.

A cet effet, le président de TMP Systems invite les entreprises à adopter une approche plus opérationnelle que financière dans la gestion du risque foncier.

Le coordonnateur de RRI, Andy White, a pour sa part estimé que les conflits sur le foncier peuvent être évités si les entreprises travaillent de concert avec les communautés pour sécuriser leurs droits de propriété.

Afrique Foncier
Annonces

Publier un commentaire