PUBLICITÉ

Faux billets : Bougazelli fast-tracke son dossier…

Tout s’est précipité dans l’affaire des faux billets. Mais pour aller où ? Sans doute l’intéressé, Bougazelli, l’unique personne qui connaisse son point de chute et qui a mis le turbo. 

Bougha met le turbo

L’affaire Seydina Fall alias Bougazelli s’enchaîne à une vitesse exponentielle. Et le top départ a été donné ce mardi 19 novembre, par le député himself. Qui sort d’abord de son hibernation, parle à la presse, démissionne de son statut de député et déferre à la convocation des redoutables enquêteurs des pandores de la Section de recherche de Colobane.

Ces questions sans réponse

Mais on ne finira pas d’épiloguer sur la démission du tonitruant responsable Apr de Guédiawaye. Pourquoi a-t-il voulu rendre si vite son tablier au Président de l’Assemblée nationale ? Au moment où s’amorce l’enquête préliminaire ? Ne devait-il pas retarder l’échéance pour se faire une idée des chefs d’accusation ? A-t-il perdu l’espoir jusqu’à rendre son passeport et ceux de ses épouses et enfants ?

A la lecture de ces faits cadencés, Bougha veut en vérité un procès fast-track, à l’image de celui de l’ancien maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall. A une différence près que ce dernier, opposant au régime, et ayant des ambitions présidentielles, avait vu son dossier remis au procureur de la République par le Palais, pour activation de la procédure.

Bougha, le protégé banni…

Et, Bougazelli pour sa part, membre du parti au pouvoir, peut-il bénéficier de la couverture du Palais.  Affirmatif, disent certains observateurs, pour avoir lancé impunément le ballon de sonde sur le troisième mandat. Même si, pour le même “délit”, Sidy Kaba et Moustapha Diakhaté ont été sabrés par le maître du jeu, Macky Sall.

A moins, rétorquent d’aucuns, que “le complot” dont Bougazelli dit être victime soit ourdi  par la majorité présidentielle. Et, là, les carottes seraient cuites pour l’ami de Aliou Sall, maire de Guédiawaye. Un département qui a certainement la poisse pour avoir enregistré des démissions de taille, au cours des six dernières années. Malick Gakou de son poste de ministre du commerce en 2013, et le maire de la ville, Aliou Sall, en juin dernier, de la direction de la Caisse des dépôts et consignation.

Retour à la Caserne

Tout compte fait, contentons-nous des constances, tout en revenant sur terre pour rappeler que l’ex député Seydina Fall alias Bougazelli est mouillé dans une affaire de faux billets qui défraie la chronique au Sénégal. Et dont le montant est évalué à 50 millions d’euros, soit 32 milliards FCfa.

Pour ne pas conclure, le courageux politicien est convoqué de nouveau, ce mercredi, à la Section de recherche de Colobane, flanqué de son avocat, Me El Hadj Diouf, conformément aux dispositions du Règlement N° 5 de l’Uemoa.

55
Annonces
guest
19 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus noté
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
PUBLICITÉ
ACTUALITÉS RÉCENTES
  • Pape Diouf à Montreal (17) 11:59 - 15/07/2020 Pape Diouf, ambassadeur Artist in Action Whatsapp Linkedin
  • laminegueyepremieresfois 11:49 - 15/07/2020 Lamine Gueye, attaquant de Metz: “La progression de Sadio Mané me fait rêver” Whatsapp Linkedin
  • mané-salah 11:24 - 15/07/2020 Kanoute sur Mané et Salah: “En Espagne, ils ne pourront que signer pour le Real Madrid ou Barcelone” Whatsapp Linkedin
  • homosexuel 11:22 - 15/07/2020 Bel-Air : Pape Sagna poignarde à mort son amant chinois Whatsapp Linkedin