Emplois fictifs : François Fillon condamné en appel à un an de prison ferme

L’ancien Premier ministre François Fillon et son épouse se pourvoient en cassation. Il a été condamné ce lundi en appel à quatre ans de prison, dont un an ferme, 375.000 euros d’amende et dix ans d’inéligibilité dans l’affaire des emplois fictifs de son épouse Penelope Fillon.

Pénélope Fillon s’est vu infliger deux ans de prison avec sursis et 375.000 euros d’amende, son ancien suppléant Marc Joulaud, trois ans de prison avec sursis – il se pourvoit lui aussi en cassation. Des peines d’inéligibilité de deux ans et cinq ans ont, en outre, été prononcées à leur encontre.

Le couple Fillon absent lors de la décision

La cour d’appel de Paris s’est prononcée sur le sort de l’ancien Premier ministre et de son épouse, dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs qui avait explosé avant l’élection présidentielle de 2017, plombant la campagne pour l’Elysée du candidat de la droite, un temps favori mais finalement éliminé au premier tour.

François Fillon, 68 ans, et Penelope Fillon, 66 ans, qui contestent depuis l’origine tout emploi fictif, n’étaient pas présents lors de l’annonce de la décision. Le couple et l’ancien suppléant ont enfin été condamnés à verser environ 800.000 euros à l’Assemblée nationale, partie civile.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire