Détournements au Sénégal : Choqué, l’économiste Moubarack Lo réclame des sanctions sévères contre les auteurs
PUBLICITÉ

Détournements au Sénégal : Choqué, l’économiste Moubarack Lo réclame des sanctions sévères contre les auteurs

Moubarack Lo se dit choqué par les détournements au Sénégal. La solution du directeur général du Bureau de prospective économique au Secrétariat général du gouvernement est convaincu qu’il faut sévèrement sanctionner les auteurs. Il ajoute qu’il faut aussi verrouiller les procédures de décaissement de l’argent dans les entreprises ou institutions.

Faire cesser les détournement dans le pays. C’est la volonté de l’ingénieur statisticien et économiste. « Le Sénégal a une administration qui a suffisamment d’expérience et d’expertise pour pouvoir connaitre toute la source des scandales. Aujourd’hui, il faut absolument renforcer les garde-fous pour que les scandales ne puissent pas se produire facilement. Et quand ils se produisent, malgré tout, qu’on les déniche et qu’on les sanctionne durement parce que c’est inacceptable. Au moment où on se bat pour répondre à la demande sociale des populations rurales, semi-urbaines, urbaines, que certains se permettent de faire des détournements. C’est inacceptable dans un pays comme le Sénégal avec le niveau d’administration publique qu’il a aujourd’hui« , a-t-il dénoncé dans l’émission, « Remi Ménage » de ce dimanche 2 janvier.

A lire : Corruption et détournement : “La situation a empiré sous le règne de Macky Sall”(Alioune Tine)

Fraude

Selon Moubarack Lo, il y a d’abord le contrôle interne et les procédures de contrôle interne qui doivent prévenir la fraude. « Si ces dispositifs ne fonctionnent pas, bien évidemment, c’est facile de frauder ou de détourner de l’argent« , a-t-il prévenu.

Sanctions

Le directeur général du Bureau de prospective économique au Secrétariat général du gouvernement estime qu’il faut sanctionner. Et dire que s’il y a la tolérance, d’autres peuvent être amener à contourner ces dispositifs de contrôle pour aller détourner de l’argent. « Donc, il faut un travail de prévention à travers les textes, les dispositions de contrôle et de sanction« , a-t-il notamment conclu.

5
PUBLICITÉ

4 commentaire

  1. Lamine Diop

    Rires!

    Le fatal genou d’un raciste policier blanc sur le cou d’un noir a secoué le monde.
    Le coude de Macky sûr les rapports des organes de contrôles a pour conséquence la transformation du Sénégal d’aujourd’hui à un état état narcotrafiquants.

  2. ibrahima

    Exactement il faut des sanctions terrible contre les voleurs d »argent ils ne sont rien d’autres que des criminelles

  3. Yekini

    Le peloton d’execution pour les coipables ! Et la saisie de tous les biens des voleurs et de leurs familles.
    Il faut se faire respecter, sinon c’est le chaos et l’anarchie….
    Comment certains responsables peuvent-ils mener un tel train de vie sans taper dans la caisse…?

  4. Cheikh GAYE Tambacounda

    sans système d’information de communication de comptabilité de contrôle sérieux généralisé toutes nos entreprises sont vouées à l’échec. ĺa dictature qui reigne dans nos entreprises ne peut produire que que de l’anarchie préméditée dans la gestion.