Annonces
Annonces
» » » Des organisations appellent Macky Sall à...

Des organisations appellent Macky Sall à parachever la réforme foncière

Le Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal (CRAFS), une fédération d’organisations non étatiques, a appelé le président de la République, Macky Sall, à « parachever » sa réforme foncière, afin d’assurer « un développement économique et social durable » du pays.
« Nous, membres du Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal, sollicitons la bienveillance du chef de l’État du Sénégal à relancer [la réforme foncière] et à permettre son bon déroulement jusqu’à sa finalisation, conformément à la volonté réelle qu’il a toujours affichée pour cette réforme », a lancé Babacar Diop, l’un des dirigeants du CRAFS, samedi, à Thiès (ouest).
« La volonté du président de la République, dès son accession au pouvoir, était de procéder à une réforme foncière, une volonté matérialisée par la création (…) de la Commission nationale de réforme foncière », a rappelé M. Diop en donnant lecture d’une « déclaration » du CRAFS.
Le Cadre de réflexion et d’action sur le foncier au Sénégal a élaboré ce document lors d’une réunion de deux jours sur l’évolution de la réforme foncière menée au Sénégal depuis plusieurs années.
La réforme foncière peut satisfaire les « besoins croissants » relatifs à l’urbanisation et à l’agriculture au Sénégal, selon Babacar Diop, président de la Fédération des organisations non gouvernementales du Sénégal, l’une des organisations membres du CRAFS.
Une réforme foncière « inclusive et participative » a été lancée depuis 2010, selon le CRAFS. Ses responsables laissent entendre que cette réforme a été suspendue.
Ce « processus participatif » a permis à la Commission nationale de réforme foncière de tenir des réunions sur la question dans les 14 régions du pays et des ateliers dans les 45 départements, selon M. Diop.
Il y a eu au total 108 réunions sur la réforme foncière auxquelles ont pris part quelque 38.000 personnes, a-t-il précisé.
« Cette démarche a permis, pour la première fois, l’élaboration d’un document de politique foncière nationale, qui identifie la vision et les orientations stratégiques pour mettre le foncier au cœur de notre développement économique et social », a ajouté Babaca
Annonces
Annonces

Un commentaire

  • zlllou
    06/11/2017 10:54

    Ses paires n’ont pas encore fini de brader les terres. Donc il faut les attendre avant de fixer des lois dessus.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL