PUBLICITÉ

« Des milliers » de pêcheurs sénégalais ont disparu en mer, selon Greenpeace

de pêcheurs sénégalais, des milliers, Greenpeace, ont disparu en mer
« Des milliers » de pêcheurs sénégalais ont disparu en mer, selon Greenpeace

Greenpeace Africa estime qu’au cours des deux dernières années, au moins 226 pêcheurs ont perdu la vie en mer ou ont été déclarés disparus.

Le groupe de la campagne, Greenpeace, a exhorté le Sénégal à renforcer la sécurité des pêcheurs en difficulté, affirmant que « des milliers de personnes » ont disparu en mer ces dernières années.

« Au moins 226 personnes ont officiellement disparu ou ont perdu la vie » au cours des deux dernières années, a déclaré Ibrahima Cissé, responsable de la campagne pour les océans à Greenpeace, lors d’une conférence de presse à Dakar.

Mais le nombre réel « va bien au-delà. En fait, des milliers de personnes sont perdues en mer », a-t-il ajouté. Parce que de nombreux pêcheurs informels ne s’enregistrent pas auprès des autorités, les statistiques officielles sont incomplètes, a-t-il expliqué.

En concurrence avec des bateaux de pêche industriels, avec lesquels leurs petites embarcations se heurtent parfois, de nombreux pêcheurs cherchent du poisson loin des côtes sénégalaises, souvent dans des eaux appartenant à la Mauritanie voisine.

Le mauvais temps et les pannes mécaniques sont d’autres raisons majeures de la disparition de pêcheurs, selon certains participants à la conférence de presse.

Abdourahmane Faye, représentant des pêcheurs de Rufisque, près de Dakar, a exhorté le gouvernement à installer des équipements pour localiser les bateaux, souvent de grandes pirogues, en difficulté.

Cissé a déclaré que les pêcheurs devraient disposer de gilets de sauvetage, être enregistrés et être couverts par un réseau national de surveillance et de sauvetage.

Annonces

Publier un commentaire