Annonces
Annonces
» » » » Des migrants interceptés par les garde-côtes...

Des migrants interceptés par les garde-côtes libyens

L’équipage du navire de secours au migrants de l’ONG Sea Watch a vécu un moment de frayeur mercredi 10 mai au matin au large de la Libye. Alors qu’il venait d’aborder une embarcation de migrants en détresse dans les eaux internationales, les gardes-côtes libyens se sont interposés et ont ramené de force les migrants à terre.

L’incident s’est déroulé mercredi matin, à 8h03 exactement. Sur la vidéo de bord du SeaWatch, on voit la proue du navire de face à une mer vide. Soudain une vedette rapide des garde-côtes libyens apparaît à babord, en travers, les moteurs poussés à fond. La vedette coupe alors la route du SeaWatch, à quelques mètres à peine – une manœuvre dangereuse et formellement interdite par le droit maritime.

Cet incident a eu lieu alors qu’un Zodiac du SeaWatch s’était déjà porté au secours d’un bateau en bois qui prenait l’eau, bondé, avec 493 personnes à bord. Certes le SeaWatch avait reçu l’ordre du centre de coordination des secours en mer à Rome de laisser le commandement de l’opération aux Libyens à leur arrivée. Mais les gardes-côtes sont intervenus d’autorité, sans communiquer avec SeaWatch.

Tous les migrants ont été ramenés en Libye, où ils vont être placés dans des centres de rétention. Des centres de sinistre réputation. Et ce alors que le droit humanitaire édicte le principe de « non refoulement » pour les réfugiés.

Côté libyen, le discours est tout autre. Un porte-parole affirme que le navire de l’ONG a « tenté d’empêcher le travail des gardes-côtes en voulant récupérer les migrants sous prétexte que la Libye n’est pas sûre ».

Avec Rfi

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Annonces

L'ACTU EN TEMPS RÉEL