Annonces
Publicité
» » » » Des experts occidentaux en Casamance pour...

Des experts occidentaux en Casamance pour réhabiliter 7 vallées

  • Couly CASSE Couly CASSE

Des experts espagnoles et italiens séjournent dans le sud du pays en vue d’apporter leur appui technique dans la réhabilitation et l’aménagement des sept vallées de la Casamance.

Arrivés lundi à Ziguinchor, ces techniciens européens sont invités par le directeur général de l’Agence nationale pour la relance des activités économiques et sociales de la Casamance (ANRAC), Ansou Sané, a constaté l’agence de presse sénégalaise.

Ils vont visiter plusieurs vallées dans les régions de Sédhiou, Kolda et Ziguinchor en compagnie de responsables de la Fédération des associations casamançaises de l’extérieur, des élus locaux, des experts de l’Agence nationale de conseil agricole et rural (ANCAR) et ceux de l’ANRAC.

« Pendant très longtemps, la Casamance a été considérée comme le grenier du Sénégal, mais depuis quelques années, ce statut a été remis en cause. Ceci s’explique par la baisse des productions agricoles au niveau des vallées en raison du phénomène de la salinisation des sols (…) c’est pourquoi, la diaspora de la Casamance a fait venir ces experts européens pour réhabiliter quelques vallées« , a expliqué le directeur général de l’ANRAC.

Pour lui, le travail qui sera fait par les techniciens étrangers « constitue une contribution à la riposte déjà mise en place par le gouvernement à travers le ministère de l’Agriculture et de l’Equipement rural« .

« C’est la Fédération des associations casamançaises à l’extérieur qui a eu l’idée de faire venir ces experts européens. Nous allons travailler avec eux dans la perspective de mettre sur pied un programme dédié à la réhabilitation et l’aménagement de sept vallées de la Casamance dans un premier temps« , a poursuivi Ansou Sané.

L’ANRAC a été sollicitée pour apporter un « portage institutionnel » à ce projet, selon son directeur général qui a magnifié « la mise en place d’un comité scientifique local composé d’experts de l’ANCAR, d’élus locaux et d’autres structures compétentes« .

« Ces experts espagnoles et italiens vont apporter leur expertise mais aussi leur expérience à la redynamisation de nos vallées. Ils ont réussi la même expérience chez eux. En tant qu’expatriés, nous avons vu des projets similaires en Europe et tout au long de la Méditerranée. C’est pourquoi nous avons sollicité l’accompagnement institutionnel de l’ANRAC« , a ajouté Mamadou Lamine Badji, président de la Fédération des associations casamançaises de l’extérieur.

Annonces
Annonces

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *