PUBLICITÉ

Demba Moussa Dembelé, économiste, préconise de mettre au musée des antiquités le FCFA

Dakar (Sénégal) – L’économiste Demba Moussa Dembelé, président de l’Africaine de recherche, de coopération pour un développement endogène (ARCADE), a préconisé, samedi à Dakar, de mettre au musée des antiquités le Franc CFA, une monnaie commune à 14 pays africains et les Comores.

Il intervenant dans le cadre des « Samedis de l’économie », une rencontre mensuelle de réflexions et débats sur l’économie organisée par le bureau régional de l’Afrique de l’Ouest de la Fondation Rosa Luxemburg et ARCADE.

« 70 ans après sa création, le FCFA reste une des survivances les plus tenaces de la colonisation », a affirmé M. Dembelé. Selon lui, il est temps pour les pays africains de s’engager sur une voie nouvelle.

« Certains Africains, avance-t-il, qui n’arrivent pas à envisager un avenir en dehors de la France ou de l’Occident en général, continuent de penser qu’il faut attendre encore, que nous ne sommes pas encore prêts ».

De l’avis du président d’ARCADE, il est impératif de rompre avec ce système néo-colonial et de recouvrer l’indispensable souveraineté monétaire sans laquelle il ne peut y avoir de développement.

« Cette absence de souveraineté explique en partie pourquoi le FCFA est déconnecté des réalités économiques et sociales des pays africains”, a souligné M. Dembelé.

Pour illustrer ses propos, il a évoqué la politique monétaire de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) et de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC) qui est alignée sur celle de la Banque centrale européenne dont le crédo monétaire donne la priorité à la lutte contre l’inflation.

Le président d’ARCADE a exhorté les pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) à « s’engager de manière résolue et irréversible dans le processus devant aboutir à la création de la monnaie unique de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en 2020 ».

Pour lui, cela marquerait une étape décisive vers le démantèlement de la zone franc et la disparition du FCFA.

Le FCFA a été créé le 26 décembre 1945 par la France. Le sigle FCFA signifiait à l’époque Franc des colonies françaises d’Afrique. Après l’indépendance des pays d’Afrique, il a été baptisé Franc de la communauté financière africaine.

avec Apa

Annonces

(4) commentaires

  • Mann

    ATTENTION INTERNAUTES !!!
    IL S AGIT LA DE GROSSES CABALES CONTRE NOS ECONOMIES; LE CFA NOUS APPARTIENT ET NOUS EN SOMMES FIERS. NOUS RESTONS DANS LE CFA. CEUX QUI ONT COMMANDITE CES ARTICLES CE SONT EUX (POLITICIENS ET HOMMES D AFFAIRES VEREUX) QUI ONT PLAQUE L ARGENT VOLE DU PEUPLE DANS LES PARADIS FISCAUX. QU ILS NOUS RAPPATRIENT CET ARGENT ET NOS PROBLEMES DE FINANCEMENT DE NOTRE DEVELOPPEMENT SONT RESOLUS.
    Que ceux qui parlent de décrocher du franc CFA rapatrient leur argent placé hors afrique avant de nous faire décrocher de l'euro. UN CFA DECROCHE DE L EURO, EST UNE MORT FINANCIERE CERTAINE POUR LA MONNAIE QUI SERAIT MISE EN PLACE. C EST A CE MOMENT LA QU ON AURAIT UNE VERITABLE MONNAIE DE SINGE.
    REALISONS D ABORD UNE ENTITE GEOPOLITIQUE VIABLE DE LA SOUS REGION. BATISSONS UNE ECONOMIE TRES FORTE CAPABLE DE SE SOUTENIR ELLE MEME Nous avons une économie mise sous perfusion depuis la "période des indépendance", parce que nos états sont faibles et ils ONT ETE FABRIQUES DE TOUTES PIECES PAR LE COLONISATEUR SUIVANT SES CONVENANCES ET SES INTERETS. ET C EST APRES UNE ECONOMIE FORTE QUE NOUS PARLERONS DE MONNAIE COMMUNE.

    • Nix

      Merci! Donner à nos gouvernants pour la plupart irresponsables le pouvoir de battre monnaie serait la chose la plus dangereuse pour nos économie !! Certains d'entre eux n'hésiteraient pas à le faire pour leur argent de poches pour leurs achats domestiques. Ils feront pour les besoins de leur clan main basse sur les stocks de devises et l'appauvrissement sera fatal pour nos pays respectifs.
      Nos institutions panafricaines sont trop faibles par rapport à nos états et n'auront pas la capacité de gérer rigoureusement notre monnaie!!
      Nos élites seront les premiers à planquer leurs sous dans les banques de l'Occident et aucun investisseur sain d'esprit ne viendra perdre ses sous dans nos pays!

  • Riko Geni

    Merci pour l'article. la Question à se poser est de savoir quelles peuvent être les forces et faiblesses liées à aune nouvelle monnaie ainsi que les opportunités et menaces ?

  • Ndoko

    l’une des forces principales c’est l’orientation de la politique monétaire vers d’autres objectifs:la croissance et l’emploi pour les banques centrales car pour l’instant le FCFA reste sur son rôle traditionnel l’intermediation des échanges et le ciblage d’inflation pour les banques centrales or le FCFA doit financer le développement des zones membres.
    Quant aux faiblesses tout d’abord adaptation en suite quelle sera sa valeur optimale face au dollars américain qu’est la monnaie mondiale
    Toute fois plusieurs raisonnes peuvent être évoquées