Annonces
Publicité
» » » Dakar, capitale de la mendicité: 30 160 enfants...

Dakar, capitale de la mendicité: 30 160 enfants y font la manche tous les jours, à toute heure de la journée

  • Aliou FAMA Aliou FAMA

Quelque 30 160 enfants des écoles coraniques mendient dans la région de Dakar et 91 % d’entre eux font plus de cinq heures dans la rue, indique le rapport annuel (2012-2014) de la Cellule nationale de lutte contre la traite des personnes en particulier des femmes et des enfants (CNLTP) cité par l’Agence de presse sénégalaise. ‘’Le fort taux de mendicité dans la région de Dakar est enregistré dans les saaras avec 51, 10 % contre 1, 80 % dans les écoles franco- arabes’’ rapporte le document remis vendredi à Dakar au directeur de cabinet du Premier ministre.

La collecte des données a porté sur 1.006 écoles coraniques qui regroupent les daaras, écoles franco-arabes et écoles arabes. Par rapport à la distribution au niveau des départements de la région, le document souligne que le département de Dakar concentre 31,21 % du taux de mendicité, Pikine (26,74), Rufisque (23, 06 %) et Guédiawaye avec 18,99 %. ‘’Les indicateurs de distribution de la population mendiante selon les arrondissements rapportent que 54,30 des enfants mendiants issus des daaras pratiquent la mendicité le matin contre 23, 60 % l’après-midi et 17, 30 % le soir’’, indique le document, précisant que 51 % des apports sont constitués en argent.

Le document signale que 97, 3 % des écoles coraniques qui pratiquent la mendicité reçoivent entre 100 et 500 francs CFA par jour et 2, 7 % ont plus de 500 FCFA. Selon le rapport de la CNLTP, ce fort taux de mendicité s’explique par la précarité de l’habitat. ‘’Les enfants logés dans des abris découverts représentent plus de 50 % dont 35,20 % sont d’origine rurale’’, relève le rapport, soulignant que les enfants mendiants ont confirmé durant l’enquête les châtiments corporels. La Cellule soutient que 8 % des maîtres coraniques sont pour l’application de la loi relative à la suppression de la mendicité, tandis que d’autres sont favorables à la réglementation de l’ouverture des daaras.

Annonces
Annonces

3 commentaires

  • Perpignan
    06/06/2015 02:27

    Il faut que Macky Sall règle ce problème car les enfants c'est l'avenir d'un pays

  • amadou
    06/06/2015 08:43

    no comment

  • Bine Ak Fitt
    25/06/2015 06:12

    Un fléau et un mal viscéral au sein de notre Sunugal. .. Les lobbies religieuses sont la principale cause et il nous faut un courage et une forte unité pour éradiquer ce phénomène… non seulement de la part du gouvernement mais aussi une implication déterminante de la part de tout un chacun

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *