PUBLICITÉ

Coronavirus : Tout savoir sur la chloroquine ou le Plaquenil…

 Le débat sur l’utilisation de l’hydroxychloroquine, un dérivé d’une molécule utilisée contre le paludisme, la chloroquine, pour traiter les malades du Covid-19 a suscité une grande confusion ces derniers jours.

La chloroquine est une molécule avec laquelle sont conçus des traitements préventifs et curatifs contre le paludisme, telle que la Nivaquine. Utilisée depuis soixante-dix ans, ce médicament à l’emploi thérapeutique limité est de moins en moins produit. Un de ses dérivés, l’hydroxychloroquine (commercialisée sous le nom de Plaquenil), est utilisé contre certaines maladies auto-immunes.

Il s’agit de deux médicaments distincts, mais dont la molécule est proche. Le deuxième semble privilégié lors des essais sur des patients, car il risque de créer moins d’effets secondaires graves. La confusion est amplifiée par le fait que les médias utilisent parfois le terme «chloroquine» pour parler de son dérivé, l’hydroxychloroquine.

«Il est difficile de trouver un produit actuel dont la sûreté soit aussi bien prouvée que la chloroquine. De plus, son coût est négligeable. (…) Si les données cliniques confirment les résultats biologiques, la maladie liée au nouveau coronavirus sera bientôt l’une des plus simples et les plus moins chères à traiter et prévenir, parmi toutes les maladies respiratoires infectieuses», rapporte l’Aps.

Pour confirmer son intuition, le professeur Raoult a lancé en mars, une étude clinique, cette fois sur 24 patients bien réels infectés par le SARS-CoV-2, dont il évoque les résultats préliminaires dans une vidéo mise en ligne le 16 mars. Après six jours de traitement à base de Plaquenil (un médicament à base d’hydroxychloroquine) et d’antibiotique, le virus avait disparu chez les trois quarts des patients, selon Didier Raoult.

Chloroquine Coronavirus
Annonces

Publier un commentaire