Congo renonce au match de qualifications face au Niger

Congo renonce au match de qualifications face au Niger

Le match Congo vs Niger, comptant pour la troisième journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, ne se jouera pas. La sélection congolaise a été contrainte de déclarer forfait, une décision prise par les autorités du football congolais.

Cette rencontre devait initialement se tenir à Kinshasa, en raison de travaux au stade Massamba-Débat de Brazzaville pour obtenir son homologation. Mais, avec l’échéance approchant, les travaux ont été accélérés, permettant ainsi d’obtenir à temps l’autorisation de la FIFA pour accueillir les matchs contre le Niger et le Maroc à Brazzaville.

Face à cette évolution, une négociation s’est ouverte avec le Niger, qui avait commencé ses préparatifs pour se rendre à Kinshasa. Une délégation, conduite par le ministre congolais des Sports Hugues Ngouelondélé, s’est rendue au Niger. Selon le ministre, lors d’une conférence de presse mardi, bien que le Niger ait initialement accepté de jouer à Brazzaville, un revirement de situation s’est produit.

“Le président de la République avait tenu à ce que ces deux matchs se jouent à Brazzaville. C’est pour cela qu’il a pris la décision, en un temps record, de refaire la pelouse du stade Massamba Débat qui est aujourd’hui en bon état. Il s’est posé un problème parce que nos amis du Niger avaient déjà quelques précurseurs à Kinshasa et nous avons voulu négocier avec la Fédération du Niger. Le président de la République a donc mis en mission le ministre du Sport pour porter un message au président du Niger,” a expliqué Ngouelondélé.

La délégation congolaise a été reçue par le Premier ministre nigérien puis par le président de la République du Niger, qui a donné son accord pour que le match se joue à Brazzaville. Cependant, le lendemain matin, un message des Affaires étrangères du Niger a annoncé que l’équipe ne viendrait pas jouer à Brazzaville, contredisant ainsi l’accord initial.

“C’était pour moi une très grande surprise,” a ajouté le ministre congolais. Après avoir constaté que cette décision n’était pas dictée par la FIFA, il a informé le président Denis Sassou Nguesso, qui a alors décidé que le Congo ne jouerait pas à Kinshasa, en acceptant le forfait. “Nous acceptons le forfait parce que le Congo est un pays de parole et quand nous donnons notre parole, nous la respectons. Et comme nous sommes face à une situation qui ne respecte pas nos valeurs, nous ne marchons pas avec ça,” a conclu Ngouelondélé.

Le Niger empochera donc les trois points de la troisième journée des éliminatoires sans avoir joué.

1 COMMENTAIRE
  • DEUG NEKHOUL

    Et la fédération congolaise !!

Publiez un commentaire