« Condamné pour des émojis », Quand TV5 met en lumière l’affaire Outhmane Diagne

« Condamné pour des émojis », Quand TV5 met en lumière l’affaire Outhmane Diagne

Le Sénégal est sous les feux de la rampe de la presse internationale ces derniers jours en raison de l’approche des élections présidentielles de 2024. TV5 Monde a publié un article son site internet intitulé “Sénégal : les libertés sous pression à un an de la présidentielle” qui relate les derniers faits d’actualité liés aux arrestations d’opposants à Macky Sall et à sa politique.

Arrestation de Beyna Guèye

Beyna Guèye, militant de la société civile sénégalaise, a été arrêté et a passé deux mois en prison pour avoir réclamé la libération d’un journaliste. Cette arrestation a provoqué une indignation générale et a été largement relayée par la presse internationale. Nous rappel le site.

Arrestation d’Outhmane Diagne pour partage d’émoticones

Outhmane Diagne, un opposant actif sur les réseaux sociaux, a été interrogé par la chaîne française sur le partage d’émoticones dans des publications détournées aux dépens du pouvoir. Il dit avoir passé cinq mois en détention et être sous contrôle judiciaire depuis janvier. « Je suis le seul homme dans l’histoire condamné pour avoir partagé des émojis », a-t-il ironisé dans l’article de TV5.

Dans l’article publié par Senego sur cette affaire, Selon son avocat Me Bamba Cissé, il est visé pour « diffusion de fausses nouvelles, effacement et modification des données de journaux ». 

Son conseiller de déplorer que le parquet se soit auto-saisi de cette faire,  alors qu’aucun journal n’a porté plainte. Et qu’Outhmane Diagne n’est pas l’auteur de ces publications . Il n’a fait que les partager.

Une contestation grandissante

Le Sénégal traverse actuellement une période de contestation politique très tendue. En effet, le président Macky Sall est acculé par l’opposition qui l’accuse de dérive autoritaire. L’opposition soupçonne le président de vouloir briguer un troisième mandat, ce que la Constitution ne permet pas. Le président reste muet sur ses intentions, ce qui ajoute à la tension ambiante.

7 COMMENTAIRES
  • Pure

    Ces arrestation sont normal pour tous les petit dictateur qui sont a l’agonie cest pas facile mais ndaffa cest que sa famille ne sera jamais en paie aprés son depart car ils ont tué volé largent du contribuable ils iront en enfer dans ce bas monde bilahi

  • amadou guisse

    cher vous qui dit le Constu ne le perme pa mai constution na rien pour le moment tu a ta gueule sanle pour parler

  • Salam

    Le problem du senegal c’est moins que dix personnes, en tete maki sale, amadi diouf, tahirou sarr, farba ngom, et six autres

  • Mohamed Diop

    Nous réitérons notre engagement au près du Président Macky Sall !

  • Dia jam

    le problème aujourd’hui les opposants africaine les plus part font pas une politique porteur du développement

  • Degggg

    la France a t elle definivement lâché macky sall ?
    la pression internationale va intensifier la pression sur Macky Sall, qui s’il ne fait pas attention risque de ne pas finir son mandat tant les pressions se fortes et insoutenables????????????????

  • Doudou diop

    Macron abandonne macky…les carottes sont cuites ????????

Publiez un commentaire