Un Accord trouvé entre les deux pôles de l’opposition pour aborder la Revue du Code électoral

Fin de la discorde entre les deux blocs de l’opposition! Ils ont fini par s’entendre ce jeudi au sujet de leurs représentants à la Commission chargée de la revue du Code électoral. Ainsi le pôle « Gor ca wax ja » a dix (10) représentants et l’Entente des forces de l’opposition (Efo) cinq (5).

« Nous avons, finalement, trouvé une solution. Le pôle de l’Efo a finalement accepté la proposition qu’on leur avait faite hier, à savoir prendre les 5 sur les 15. Ils l’ont accepté et confirmé devant le Directeur général des élections. Ce qui a permis de décanter la situation et là on va commencer les travaux », a laissé entendre sur les ondes de la Rfm, Déthié Fall, vice président de Rewmi et membre du pôle « Gor ca wax ja ».

Sur la même lancée, Makhtar Sourang de l’Efo de faire comprendre: « nous ne serons pas les facteurs de blocage pour ce processus là. Parce qu’il est tellement important. Il y va de la stabilité et de la paix sociale dans ce pays. Parce que, comme vous le savez, dans d’autres pays, il y a eu des guerres civiles parce que les élections ont été mal organisées ».

Selon lui, il est capital de mettre en place un Code électoral consensuel. « C’est stratégique, nous en tant qu’opposant, qu’on puisse avoir le meilleur code possible. Notre objectif c’est d’avoir le meilleur code pour le peuple sénégalais.

1 COMMENTAIRE
  • s

    Il n ya que deux opposants qui pèsent lourds sur la balance électorale: 1. le REWMI avec Idy et le PDS avec Karim. Le restant se sont aliénés avec le pouvoir en place, qui irrémédiablement va chuter en 2019 (fait extraordinaire, d’un président en exercice qui ne fait qu’un seul mandat, à cause de la nulleté ui a présidé au choix de la pléthore de ministres et de DG choisis sur la base du copinage et de la parenté ethnique). Si le PDS entre en magouille avec l’APR, karim n’aura plus aucune chance de prendre le pouvoir. Si Idy demeure sur sa position, toutes les chances d’être futur président de la république seront de son côté en 2019. En 2019 ce sera Idy ou Abdoul Mbaye, ou Karim. Mais Macky a toutes les chances de chuter, surtout s’il perd les législatives de 2017.

Publiez un commentaire