Annonces
Publicité
» » » » Christophe Bigot s’incline devant la...

Christophe Bigot s’incline devant la mémoire des soldats sénégalais morts pour la France

  • Couly CASSE Couly CASSE

L’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, a salué samedi à Dakar la mémoire des soldats sénégalais morts durant les deux guerres mondiales en se battant aux côtés de leurs frères d’armes français.

S’exprimait lors de la 99e commémoration de l’armistice du 11 novembre, signé en 1918 et qui marque la fin de combats de la Première Guerre mondiale, le diplomate français a dit penser aux soldats sénégalais tombés aux côtés de leurs « frères d’armes » français lors des deux guerres mondiales, constate l’agence de presse sénégalaise.

Il a également évoqué la mémoire « frères d’armes sénégalais au sein de la MINUSMA luttant à nos côtés contre le terrorisme« , dans le cadre de cette Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali.

« Au Sénégal, ce sont plusieurs milliers de tombes quand vous allez à Thiaroye, à Bakel ou à Saint-Louis, on retrouve des cimetières militaires où Français et Sénégalais reposent« , a souligné l’ambassadeur de France, au cours de cette cérémonie qui se tenait au siège des Eléments français au Sénégal (EFS) à Ouakam, à Dakar, en présence de leur commandant, le général Denis Mistral.

Selon l’ambassadeur de France au Sénégal, ‘’des forces de réactions rapides sénégalaises sont déployées où en cours de déplacement et je sais que cela représente un effort considérable pour le Sénégal. Je voudrais saluer nos alliés’’.

Selon Christophe Bigot, « la contribution des alliés africains fût essentielle. Sur les 160 000 Africains recrutés au cours de la première guerre mondiale, 15 000 d’entre eux se sont lancés en première ligne à l’assaut du Chemin des Dames« .

Cette route départementale française dans le département de l’Aisne, entre Laon, Soissons et Reims, en France, est entrée dans la mémoire collective pour avoir été le théâtre de plusieurs batailles meurtrières de la Première Guerre mondiale.

Christophe Bigot a annoncé que cette année, la Journée des tirailleurs sera célébrée le 4 décembre prochain à Thiaroye sur le thème « Chemin des Dames », une manière de rappeler « la terrible bataille » du même nom, engagée le 16 avril 1917 et qui a fait plus de 200 000 morts dont 7 500 tirailleurs sénégalais.

« Cette bataille est devenue un symbole dans les mémoires française et sénégalaise et de nos alliés« , a relevé le diplomate français, avant de se réjouir du règne de la paix qui, un siècle plus tard, « parait solidement ancrée sur le sol européen ».

 

Annonces
Annonces

5 commentaires

  • Malick diop
    11/11/2017 21:04

    Si vos actes sont sincère, commencez à dédommager les africains pour la traite négrière ou-bien laissez- nous créer notre monnaie de l’Union des africains.
    Seulement si vous le faite nous aurons une entière confiance en vous

  • dia+pulho
    11/11/2017 22:03

    merci mr Diop bien dit c’est exactement ce qu’il nous faut rien d’autre mais se sont d’hypocrites les français

  • kou+bakh
    11/11/2017 22:30

    bien dit monsieur Diop et surtout les anciens combattants qui jusqu’à présent n’ont pas été dédommagés par la France

  • Trompés de combats
    12/11/2017 01:32

    Morts pour rien… Parce que forcés dans un combat qui n’était pas le leur. L’ennemi n’était pas le vrai…
     » à nos côtés »… Cela en dit long…

  • moussa
    12/11/2017 20:55

    LE PAYS LE PLUS HYPOCRITES DI MONDE. MAIS LES PAYS D’AFRIQUE FRANCOPHONE DONT AUSSI LES PAYS LES PLUS IRRESPONSSABLES DU MONDE ENTIER. COMMENT PEUT ONT ACCEPTER LE NEO VOLONIALISME DANS CE MONDE DU VINGTIEME SIECLE. IL Y DES LIENS QUIL FAUT BRISER QUELQUE SOIT LE PRIX QUIL FAUT PAYER.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *