Chambre de Commerce de Dakar Initie une Réflexion sur le Commerce Transfrontalier lors du SIARA 2024

Les acteurs du commerce transfrontalier expriment leur frustration face aux nombreuses entraves rencontrées le long des corridors, qu’ils considèrent comme des ‘contraintes majeures’. Ces défis ont été soulignés lors d’une journée dédiée à ce sujet au Salon international de l’agriculture et des ressources animalières (SIARA) à Dakar, qui se déroule du 14 au 18 mai 2024.

La Chambre de commerce d’industrie et d’agriculture de Dakar (CCIAD) a mis l’accent sur la nécessité de surmonter les obstacles qui freinent le commerce transfrontalier. L’événement a également été l’occasion d’explorer les perspectives et les enjeux de ce secteur clé. Abdoulaye Sow, président de la CCIAD, mentionne cet effort comme ‘un pas supplémentaire dans la professionnalisation de cet événement’.

Mbaye Chimère Ndiaye, secrétaire général de la Chambre, basé sur des études de l’Observatoire des pratiques anormales et du MAOC, relève qu’au-delà des ports, les nombreux contrôles aux frontières ajoutent des tracasseries inutiles, citant plus de 40 postes de contrôle comme exemples principaux d’obstacles. Il note cependant que malgré ces défis, le commerce transfrontalier contribue significativement à la réduction de la pauvreté et à la création de richesse.

L’accent est également mis sur les besoins pour un meilleur encadrement et appui des autorités, afin de faciliter ce commerce essentiel. M. Ndiaye appelle à une réduction des formalités administratives et à la mise en place de mécanismes de financement plus innovants pour booster ce secteur.

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire