« C’est en faisant évoluer le système politique, que l’on peut espérer remettre de l’ordre dans… »

« C’est en faisant évoluer le système politique, que l’on peut espérer remettre de l’ordre dans… »

A chaque fois que des élections sont en vue au SENEGAL, nous assistons à une poussée de fièvre qui veut nous faire imposer que le pays va sombrer dans la violence. Il est vrai que notre démocratie qui est à améliorer et le système politique actuel permettront toujours ce genre de manipulation avec en toile de fond la justice, qui selon le bord où on se trouve est soit bonne, soit mauvaise. Parce qu’au fond malgré les critiques qui fusent, aucun de ceux de l’opposition qui aspirent au pouvoir ne propose de changement du système actuellement en vigueur.

La Prochaine élection de 2024 n’y échappera pas. Depuis 2019 le débat de la candidature du Président a été soulevé de façon inopportune, alors que l’urgence et l’essentiel était et reste la résolution au fur et à mesure des préoccupations des Sénégalais. C’Est pourquoi, en temps voulu, notre vision de la démocratie travaillera aux réformes révolutionnaires suivantes afin que : L’élection présidentielle puisse permettre, d’instaurer une véritable séparation et indépendance des pouvoirs, l’élection par ordre d’arrivée du Président de la République, du Président de l’Assemblée Nationale et du Président de l’Administration judiciaire.

L’Assemblée Nationale soit dirigée par le candidat arrivé second de l’élection présidentielle, et comprendre des chefs de village et de chefs de quartier qui seront élus par les populations sur la base de nouveaux profils. Les corps de contrôle devront être sous l’autorité de l’Assemblée Nationale.
L’Administration Judiciaire soit dirigée par le candidat arrivé troisième de l’élection présidentielle, et les postes au sein de ce pouvoir soient des postes électifs.

Un Conseil suprême de la République soit mis en place, et comprenne des représentants des trois pouvoirs, de la société civile, des représentants des communautés religieuses, des syndicats, des universités, du patronat des collectivités territoriales. IL sera compétent pour arbitrer les conflits entre les pouvoirs, et comprendra la HAUTE COUR DE JUSTICE qui désormais, sera compétente en matière de grâce.

C’est en faisant évoluer le système politique, que l’on peut espérer remettre de l’ordre dans tous les secteurs, comme l’économie, qui ne doit plus voir informel comprendre 97 % des entreprises, un monde du travail où le statut de journalier et le travail intérimaire doivent disparaitre, le smic relevé au niveau du coût de la vie, renforcer la recherche développement dans les tous les secteurs. Nous pourrons ainsi développer des industries, et espérer mettre en place une économie moderne et adaptée, qui pourra prendre en charge les plus de 08 MILLIONS de Sénégalais âgés de 20 et 60 ans et qui ne font pas partie des 500 000 salariés que compte le secteur formel de notre SENEGAL.

En attendant, en tant que citoyens qui voulons travailler à la citoyenneté, en tant qu’alliés loyaux et respectueux des directives du chef de la coalition BBY, nous nous sommes conformés jusqu’ici à cette nécessaire discipline pour ne disperser pas les efforts de la majorité présidentielle. A moins d’un an de l’élection nous avons besoin comme il a été dit au séminaire du BBY du 23 DECEMBRE 2022, d’une coalition gagnante pour 2024. Aujourd’hui la question que beaucoup se posent est de savoir si le Président MACKY SALL va se présenter où pas. LE PROBLEME DE LA COALITION BBY, n’est pas de deviner ce que le président pense ou fera, mais de travailler à ce qu’il puisse prendre la décision de se présenter en temps voulu. En tout Etat de cause au de-là du bilan économique social incontestable, du leadership au plan africain et international du Président MACKY SALL, même si beaucoup reste à faire, car tout n’est pas parfait, il s’agit au vu de la géopolitique internationale de comprendre les enjeux pour faire des choix judicieux pour la candidature à la prochaine élection. Le SENEGAL va être un important pays producteur de GAZ et de pétrole, beaucoup plus proche de l’EUROPE que la plupart des autres pays producteurs et beaucoup de pays étrangers ont les yeux tournés vers notre pays.

En Aout 2018 la chancelière Allemande ANGELA MERKEL est venue en visite, suivie par son successeur à- six moi après sa prise de fonction. Le Président Poutine a reçu avec facilité et égard le président SALL en accédant à une demande de libération du blé stocké dans les ports ukrainiens, nous allons concurrencer la Russie et le Qatar dans la fourniture de gaz à l’Europe, les troupes de Wagner ne sont pas au MALI et bientôt au Burkina Faso par hasard. Car si le Mali tombe aux mains des groupes intégristes et que notre pays du fait d’instabilité politiques tombe dans l’anarchie, la voie leur sera ainsi ouverte pour une jonction avec le MFDC.

Toutes choses qui font que notre pays ne doit pas sombrer dans l’instabilité dans laquelle certains veulent nous amener.

Empêcher que notre pays ne tombent dans certaines mains est un acte de SECURITE NATIONALE, au vu de la situation politique actuelle, des comportements de certains opposants, de certains membres de la société civile, et de soient disant chroniqueurs qui sont complices ou acteurs de déclarations incendiaires, de manipulations grossières, et qui par leurs silences devant des casses que subissent les citoyens sont complices de tout ce qui se passera en termes de violence.

C’est pourquoi les Leaders de BBY et les militants ne doivent pas tomber dans le piège qui consiste à vouloir répondre par la loi du talion aux actes de violences et aux provocations dans la rue, qui n’ont pour but que de nous amener à une guerre civile, et de laisser les forces de sécurité républicaines à qui il faut rendre hommage, faire leur travail de maintien et de rétablissement de l’ordre.

C’est ainsi que chaque sénégalais, surtout les jeunes, hommes et femmes imbus de leurs devoirs civiques et de leurs missions patriotiques devront comprendre, que le vrai courage n’est pas dans la défiance, aux institutions , l’irrévérence à nos guides religieux, à la destruction des biens d’autrui, mais il est dans le goût de l’effort, de l’apprentissage, dans la fierté de contribuer à l’émergence de notre pays en adoptant une mentalité de conquérants et de résoudre nos différends par des dialogues intelligents, courtois, argumentés et sincères. Les temps peuvent être durs, mais la vie n’est pas un plaisir facile ou un malheur sans fin, mais une grâce divine qu’il nous faut gérer et terminer avec honneur, au service de notre Pays.

C’est pour cela qu’il est aussi temps, à 10 mois des élections, conformément à l’engagement des leaders du BBY lors du séminaire du 23 Décembre dernier, que BENNOO BOKK YAKAAR puisse porter et assumer clairement et dans les meilleurs délais, la candidature du Président MACKY SALL pour une victoire éclatante en 2024.

* Par JEAN LEOPOLD GUEYE BBY
QUE DIEU BENISSE LE SENEGAL

4 COMMENTAIRES
  • Aladji

    une analyse légère, incohérente, faire du neuf avec du vieux = le peuple sénégalais ne manque pas de mémoire ! allez passer!

  • +229 69 26 40 15 Mon WhatsApp

    le vrai porte feuille magique sans conséquence.
    veuillez me contacter

  • Jotna

    Il se croit intéressant sûrement c’est farba qui la fait croire qu’il était

  • Jotna

    Mais il parle avec il n’est pas devenu fou ????

Publiez un commentaire