PUBLICITÉ

Après Khalifa Sall, Ismaïla Madior Fall annonce une possible révocation de ABC: “Il n’est pas une autorité irrévocable …”

Le président de la République peut-il révoquer le médiateur de la République, Alioune Badara Cissé? C’est bien la question de nos confrères du “Soleil” qu’a tenté de répondre le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall. Pour le ministre, il est hors de question d’“absolutiser l’irrévocabilité statutaire du médiateur.” Morceaux choisis par Senego.

“A priori et d’après une lecture statique du texte, l’on est tenté de répondre par la négative, car la loi prévoit, en son article 5, que le médiateur de la République est nommé pour une période de six ans non renouvelable et qu’il ne peut être mis fin à ses fonctions avant l’expiration de ce délai, qu’en cas d’empêchement constaté par un collège présidé par le président du Conseil constitutionnel et comprenant en outre, le président du Conseil d’Etat et le Premier président de la cour de cassation, saisi à cet effet, par le président de la République”, a dit le ministre de la Justice.

Cependant, poursuit  Ismaïla Madior Fall, “il faut, dans une lecture dynamique du texte, nuancer en précisant que cette protection statutaire n’est pas absolue. Le médiateur de la République, dans notre ordonnance juridique, n’est pas une autorité constitutionnelle bénéficiant d’une protection découlant d’une loi constitutionnelle ou organique, n’est pas non plus une institution de la République au sens de l’article 6 de la Constitution et encore moins un autre pouvoir. Il procède de l’exécutif et est une autorité administrative indépendante protégée certes par la loi.”

Pour le ministre de la Justice, “l’exigence de sa démission, à défaut de celle-ci, sa révocation peut assurément être envisagée lorsque celui qui en assure l charge a un comportement manifestement incompatible avec les devoirs et obligations de sa charge et potentiellement générateur d’une disharmonie, voire d’une crise dans le fonctionnement des institutions. Il ne faut pas absolutiser l’irrévocabilité statutaire du médiateur.”

Annonces

(29) commentaires

  • Charles

    OU C’EST LA PRISON OU C’EST LA REVOCATION :MACKY SALL EST FORT.MAIS AU SENEGAL IL N’ Y A PAS CETTE CULTURE DE NOBLE ,TOUS VENDUS.

  • Lamine

    Les institutions ne sont n’appartiennent pas à un parti politique

  • Mbaye Amar Mbaye

    Imf doit retourner enseigner â lucad. Il est un faiseur de ndiakhoum

  • Vincent Wade

    Ma ňemer yalla dhé

  • Moustapha Badio

    Ismail Madior Fall est un danger pour le pays de par arguments qu’il essaie de défendre

  • Pakala

    Assane migui niew khoorom sa !!!!! Doomouramm mbam seuf c mieux de fermer ta guelle pour tounours

  • Alioune Badara Gueye

    Absolutisme n’est pas français a mon avis. Cet universitaire est un danger. Se pendre pour le vent, plus qu’une girouette est un comportement non adéquat. Ses anciens étudiants doivent être dans l’embarras

  • Opinion

    Entre la théorie et la pratique d’une science, il y’a une frontière.

  • Khalaasse

    Révoquez ! Révoquez! Il en restera tut ce qu’il faut pour battre Macky Sall et son Groupe de Partisants en février 2019 ! Tous les signes d’une défaite divine sont là cher Macky Sall et cher Ismaila Madior ! N’est-ce pas cher Omar YOUM ? Toi au moins tes “saltigués” t’ont dit la vérité et tu le sais !

  • René Diagne

    Quiconque s apperçoit aisement que les sorties de mr cisse manquent d ègards et d èlègance .moi je m en serais sèparè volontiers .

  • Horom

    Khorom sa diobou nde… rek mo dagane si moome
    Ya meune doul deug
    La politique rend fou vraiment
    Un eminent professeur reduit à de la merde
    Vraiment triste
    Quel deshonneur !!!

  • Cisse Assane

    Ma Dior le temps de lat Dior est revolu

  • Mouhamed

    C’est du madior tailleur de la constitution et couturier des lois sur mesure de prezi sacrée madior

  • Adama Sow

    Merci pour tous

  • Kanoute

    Ismail madior est lhomme qu’il faut pour ce pays en danger

  • Cheysenegal

    Demeram la madiorfall

  • Lejoker

    Ce Prof. de droit est très nébuleux dans sa lecture des textes.Il n’ y a que le Cames qui puissent valider ses compétences.C’est le spécialiste des néologismes. Même les littéraires y perdent leur latin. Ceux qui enseignent les lettres et de surcroit les textes aimeraient bien savoir ce qu’ est une lecture dynamique.Quand dans une faculté tous tes collègues sortent un texte pour dire unanimement que vous ne dites pas le droit il y a de quoi déchirer ta toge et aller faire autre chose que du droit.

  • Malick

    Am yallah,yallah yay bour
    Niak yallah,yallah yay bour.
    J’ai l’impression d’halluciner quand j’entend le “Porof” dire des sottises.
    Lui qui fut un grand législateur d’antan.

  • Gerrowadat

    Il faut bien se moquer de la République pour nous parler d electure dynamique. ce charabia est destiné aux non initiés.
    les plus lettrés vont te rire au nez. quelle indigence. quel foutage de gueule.
    Ensuite, il n’a pas autorité pour faire des néologismes.
    C’est risible de tomber aussi bas

  • N’doye

    Wadji takhna ma souür droit cï réwmï di Sénégal il ne croit même pas en lui mais c’est normal il faut chercher à savoir qui il est et qui sont ses ancêtres

  • Scofield

    Ne devrons pas fermer la faculté des sciences politiques et juridiques car pour un seul article ou loi on en cherche 1000 interprétations

  • Beugue Sama Rew

    Yaw khana lou Bonn rek nga diank?

  • Bandiougou+Sow

    Madior une fois de plus vous deversez des inepties mieux vaut la boucler car tu es la pire déception du Sénégal

  • Bayal Baidy Thiam

    La presence de ce soit disant spécialiste du droit constitutionnel à côté de Macky est une sérieuse menace pour la République.

  • Demmane

    Le terme le plus facile à définir c’est l’ignorance, et c’est très ignorant de diversifier les textes de la constitution

  • Moustapha Diop

    Senegal dudem

  • Mamadou+Diedhiou

    Quand on parle d’institutions ça me fait sourire, pour parler d’institutions ,il faut savoir ce que c’est la république, le sénégalais n’a aucune notion de la république, il bat campagne prési, il est élu prési et après serment il se transforme en monarque absolu. Il nomme ou fait nommer à la tête des autres institutions son homme. Au Sénégal depuis zeng , on a une et une seule institution :le puissant exécutif avec sa ultra lourde caisse noire, et les sous-institutions qui lui sont asservies. S’il se trouve un dépité ABC ça devient âcre.

  • Cisse

    mo wieux Sénégal mort de la justice. assassin de la république. faites nous le cours de l’injustice et demain inshallah vous serez honte de regarder les sénégalais en face. Rest in peace justice sénégalaise

  • Allé Sy

    Si on doit revoquer une personne c est pour des motifs. Comment une personne peut etre viree pour avoir dit la verite. Pensez vous k les honnetes gens collaborent pour detruirent le peuple. Non revoquons les ministres comme ce mr qui a ete mon professeur et ki demontre k le pouvoir rend fou et le pouvoir absolu absolument fou de montesquieu