An 1 mort de Fallou Sène : Le Forum du justiciable déçu des justiciers sénégalais…

«On a l’impression que ceux qui nous gouvernent cautionnent l’impunité», regrette Babacar Bâ, parlant du cas Fallou Sène. Un an après la mort de l’étudiant en Licence II de lettres modernes à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (Ugb), le dossier tarde toujours à connaitre une issue. L’auteur du crime n’a toujours pas été identifié. On se pose même la question de savoir s’il ne jouit pas d’une haute protection…

Le Forum du justiciable (Fj) a été contacté, à cet effet, par nos confrères de seneweb. Babacar Bâ, qui annonce avoir déposé une « plainte au niveau de la Cour de justice de la Cedeao et des Nations Unies, pour l’utilisation démesurée et irrégulière des armes à feu contre des citoyens sénégalais », trois (3) jours seulement après la mort, regrette qu’aucune suite n’ait été donnée à leur recours. “C’est vraiment regrettable !“, s’est-il désolé.

«Quand ces événements se sont déroulés, on avait non seulement saisi le procureur de la République pour l’ouverture d’une information judiciaire, mais on avait saisi également les instruments juridiques sous-régionaux. Mais jusqu’à présent, rien n’a été fait aussi bien au niveau national que sous-régional. L’enquête n’a pas bougé. C’est comme s’il n’y a pas eu une réelle volonté de pouvoir édifier les Sénégalais sur qui a tué Fallou Sène», a réagi le président du FJ, non sans souligner que le maître des poursuites avait déjà indexé des personnes. Raison pour laquelle aucun problème ne devait se poser pour instruire à bien cette affaire.

«Il s’agissait tout simplement de suivre les recommandations issues du procès-verbal d’enquête. Mais personne n’a été condamné. D’ailleurs, le procès n’a pas été organisé (…) On a l’impression que ceux qui nous gouvernent cautionnent l’impunité (…) Parce que je ne peux pas comprendre qu’on puisse tuer froidement un étudiant et cela fait pratiquement un an que l’enquête n’a pas évolué. Les responsabilités n’ont pas été situées», dénonce M. Bâ.

«On va continuer de poursuivre le combat, à chaque fois que l’occasion se présente, pour dénoncer ces lenteurs. Il faut que ces auteurs de ce crime odieux soient poursuivis, jugés et condamnés. Nous sommes dans un Etat de droit. Il y a des règles et quand on commet une infraction, il faut que la loi s’applique», peste-t-il au micro de nos confrères.

Babacar Ba Forum Justiciable