Alioune Tine : «L’Etat doit respecter les libertés et les droits humains»

«Les libertés fondamentales doivent être respectées ; ça fait partie des obligations internationales de l’Etat du Sénégal et c’est extrêmement important que l’Etat du Sénégal respecte les libertés fondamentales des Sénégalais, protège les droits humains.» Cette phrase du président du Comité sénégalais des droits de l’Homme (Csdh) résume à elle seule, le sentiment qui anime actuellement Alioune Tine devant les mesures d’interdiction répétées des manifestations prises par le régime de Macky Sall.

M. Tine, qui a dénoncé au micro de la Rfm les interdictions de manifestations au Sénégal, insiste : «Le Sénégal a des obligations internationales en matière de droits de l’Homme. (…) Le Sénégal doit respecter ces obligations concernant les libertés fondamentales et les droits humains. C’est extrêmement important (…).»

«Il y a une véritable socialisation des droits de l’Homme aujourd’hui. Donc, les Sénégalais ne peuvent plus accepter ces interdictions, d’autant plus que ces interdictions sont inscrites dans la Constitution, sont inscrites dans le gène des Sénégalais», fait encore savoir Alioune Tine. Et ce dernier de conclure : «Je pense qu’il y a des efforts qui ont été faits et quelle que soit la situation, il faut encourager l’Etat du Sénégal à faire en sorte que les libertés fondamentales soient respectées.»

2 COMMENTAIRES
  • lykhas

    Deug rel mooy mudjou

  • King Kong

    Quel connerri Abdoulie Wade n’est peut pas faire comme senghor; abdou diouf mais pourquoi détruire le Sénégal, A concerne Gambien

Publiez un commentaire