Accusation de viol : Le camp de Jammeh parle de diffamation…

Accusation de viol : Le camp de Jammeh parle de diffamation…

Dans un rapport de Human rights watch et Trial international, repris par la BBC, quatre (4) filles gambiennes affirment avoir été contraintes d’entretenir des relations sexuelles avec l’ancien Président Yaya Jammeh, exilé en Guinée-équatoriale.

Le rapport informe  que Jammeh avait mis en place  un système  dénommé « Protocol girl’s ». Il s’agissait d’un groupe de jeunes dames, engagées par la présidence gambienne pour officiellement, s’acquitter de tâches de bureau, mais qui, en réalité, devaient coucher avec Jammeh, chaque fois qu’il en avait envie.

Des accusations aussitôt démenties par le camp de Yaya Jammeh. « En tant que parti et le peuple gambien, nous en avons assez des nombreuses allégations dénuées de fondement contre notre ex-président », a déclaré Ousman Rambo Jatta,  porte-parole de Alliance Patriotique pour la réorientation et la construction (Aprc), Parti de l’ancien président gambien, pour nier ces accusations.

Jatta ajoute : « L’ex-président n’a pas le temps de réagir aux campagnes de mensonges et de diffamation. C’est un leader respectable et pieux qui n’a que du respect pour nos femmes gambiennes. »

Ousman Rambo Jatta a été contacté,  après des tentatives de joindre de Yaya Jammeh restées infructueuses, précise BBC.

0 COMMENTAIRES
Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *