PUBLICITÉ

Accidents : Vers la création d’une brigade routière…

L’Association nationale des personnes accidentées vivant avec un handicap (Anpavh) à sa tête Ousmane Ndoye, a été reçue par l

e général de division Jean Baptiste TINE, ce jeudi. Le colonel Pape Diouf a dévoilé les orientations majeures émises par le général dans le domaine de la lutte contre l’insécurité routière.

Un centre national de formation  sur la sécurité routière…

« Dans le cadre de la mise en œuvre des politiques publiques décidées par le gouvernement, le général de la division Jean Baptiste Tine a émis les orientations pour prendre en compte l’insécurité sur les routes à travers trois axes majeurs. Le premier axe consiste à créer un centre national de formation sur la sécurité routière destiné à professionnaliser la gestion de la sécurité publique pour mieux prendre en compte le problème de l’insécurité routière… », a fait savoir le Colonel Pape Diouf.

Un plan de dotation capacitaire…

Il poursuit :  » Ensuite ces brigades seront départementalisées car l’ambition de la gendarmerie est d’avoir une brigade routière dans chaque département et bien équipées. Et enfin, ces actions vont être appuyées par un plan destiné à donner plus de relief à l’action de la gendarmerie dans le domaine de la lutte contre l’insécurité. Il s’agit d’un plan pour réduire les accidents graves et intervenir sur les routes. C’est un plan de dotation capacitaire destiné à équiper les unités que j’ai évoqué à savoir les brigades routières qui seront implanté dans chaque département…  »

Pour sa part, M. Ousmane Ndoye de L’ANPAVH a remercié le Haut commandant de la Gendarmerie nationale. Visiblement très honoré d’être reçu par le Général Jean Baptiste Tine qui, lors de sa prise de fonction, soulignait que son programme sera axé sur la sécurité publique et routière, il rappelle être venu voir le Général en tant qu’acteur de la sécurité routière ayant une organisation pour lui soumettre mes projets, notamment ceux de l’ANPAVH qui tourne autour de la prévention, la collecte d’informations  et l’intervention en cas d’accident.

« Cette collaboration nous lie avec la Police nationale, la Brigade des sapeurs-pompiers…« 

« Nous avons voulu également voir comment travailler ensemble pour réduire les accidents. Et le Général a vraiment livré un message qui peut apporter beaucoup de choses. En définitive, c’est cela qui m’a poussé de venir travailler avec la Gendarmerie nationale. Cette collaboration nous lie avec la Police nationale, la Brigade des sapeurs-pompiers mais aussi avec les ministères qui sont concernés par ce secteur. Pour lutter efficacement contre les accidents aux Sénégal, j’ai toujours suggéré la création d’une brigade d’éducation routière. Une brigade qui ne va pas seulement veiller sur le parc automobile, mais aussi sur les citoyens qui se comportent mal. Une brigade qui va sanctionner de la même manière que les conducteurs », s’est-il réjoui.

Accidents Cisrulation
Annonces

Publier un commentaire