PUBLICITÉ

Accidents de la Route : Le point de vue d’un internaute à Senego

Accidents de la Route : Le point de vue d’un internaute à Senego

Dans un article publié sur le site de  Senego, relatif aux nombreux accidents de la circulation, un internaute a via un commentaire, apporté des solutions, pour éradiquer ces drames récurrents.

Pape Doudou Faye

 

« Nous constatons depuis quelques années une extrême gravité des accidents de la route. Et le gouvernement semble faire du copier/ coller pour répondre à ce fléau sans véritablement analyser les causes réelles de ces accidents mortels.

Il convient d’avoir une analyse juste des causes de l’insécurité routière afin de trouver les solutions adaptées à nos habitudes à nous sénégalais.

Parmi les causes décelées, nous pouvons noter :

1 – La vétusté du parc automobiles : il suffit de renouveler ce parc par un système de prêts à taux zéro sous condition que le bénéficiaire s’engage à respecter le code de la route, avoir une certaine éthique (le sens de la responsabilité). Ramener l’importation des voitures d’occasion à 15 ans afin de disposer des véhicules plus propres et plus fiables en terme d’état général et mécanique. Diversifier aussi les modes de transports tels que la charrette ! (à certains endroits bien ciblés)
2 – Instaurer le passage obligatoire au code de la route et à l’examen de conduite pour l’ensemble des conducteurs ayant commis des infractions routières; mettre en place des formations pédagogiques à la conduite et à la sensibilisation autoroutière
3 – Renforcer la signalisation, les balises, les feux tricolores, la surveillance avec radar et caméras (sur des axes prioritaires routières et autoroutières)
4 – Refaire voire même construire totalement les routes avec le marquage vertical et horizontal bien visible, signalisation des intersections avec des balises.
5 – Limiter la vitesse à 30 – 50 km/ h dans les zones dangereuses
6 – Renforcer la présence de la gendarmerie sur les routes et autoroutes
7 – Surveiller la corruption par la mise en place de brigades de surveillance comme la police des polices ! Tout individus ayant corrompu un agent sera privé de son droit de permis, le gendarme aussi sera puni sévèrement!
8 – Enseigner le code de la route à l’école ou à l’université
9 – Travaux forcé pour ceux qui ont commis des délits de conduite
10 – Spots de sensibilisation pour les piétons car ils font partie des usagers de la route.
11 – Lutter contre l’occupation anarchique des trottoirs et des passages pour piétons
12- Éradiquer la présence de sable sur les autoroutes et routes
13 – Punir sévèrement le stationnement gênant sur les intersections, les trottoirs, devant les passages piétons, devant les panneaux de signalisations.

Voila en somme les décisions qui doivent être prioritaires pour le Sénégal émergent.
Il faut s’attaquer préalablement à la racine du mal avant de mettre en place un système de permis à points qui est plus coûteux car ce dispositif doit se baser sur un système informatique robuste et fiable. D’autant plus que le Sénégal a ses particularités sociologiques, culturelles et économiques qui lui sont spécifiques. »

FaYecoM !

Annonces

(2) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
Bubacar Tiana

Nos autorités préférent épouser plusieurs femmes avec l’argent du contribuable que faire ce que vous dites. Macky Sall et ses ministres sont en mode Fast-Track c’est à dire manger plus vite avant la fin du mandat.

Moussa Faye

Nognou bayi DIAYE permi reck mou diekh policeyi bayi guere piont c tres simple

Publier un commentaire