8 mars: Amnesty et les élèves de Dakar disent non aux violences faites aux filles

A l’appel de Amnesty international/Sénégal et dans le cadre de la journée internationale de la femme, de nombreux élèves, ont marché contre les violences faites aux femmes.

La deuxième édition de la marche qui a pris départ au Lycée Blaise Diagne a permis à ces élèves issus des clubs d’Amnesty des écoles de Dakar d’exprimer leur colère face aux différents fléaux qui hypothèquent l’avenir de ces filles.

De nombreux slogans relatifs aux mauvais traitement des filles ont été lancés par  ces élèves.

Pour Mame Léna Dieng, coordonnatrice de Amnesty club Blaise Diagne, cette journée est consacrée à la femme, notamment à la jeune fille. « Pour dire non aux violences faites aux femmes, aux grossesses et mariages précoces ».

Malamine Fernandez, parent d’élève, a été lui invité par sa fille élève pour marcher contre les violences faites aux filles. Une manière, dit-il, de soutenir  cette initiative des élèves de Dakar qui  luttent contre les grossesses et qui veulent maintenir les filles à l’école. 

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire