Violences à l’Ucad : Tanor Dieng indexe  «une situation de tension sans rémission»  

Le Parti socialiste (Ps) s’est fendu d’un communiqué pour fustiger la violence à l’Ucad. Selon Ousmane Tanor Dieng et camarades, «les récents incidents de l’Université Cheikh Anta Diop, qui ont occasionné la mort de l’étudiant Bassirou Faye et de nombreux blessés, sont la conséquence d’une situation de tension sans rémission qui sévit depuis de longs mois, tant au campus social qu’au campus académique et qui, elle-même, trouve sa source dans la question de l’inscription des nouveaux bacheliers et dans celle de la perception des bourses et allocations».

1 COMMENTAIRE
  • Bouba

    Je n’ai pas lu la totalité du communiqué mais au moins il y a de lucidité. Au lieu d’accuser le diable il faut reconnaitre que depuis plusieurs mois la situation perdure. ET QU’A FAIT LE GOUVERNEMENT DANS LEQUEL SIEGE LE PS? Il faut prendre vos responsabilités M. DIENG.

Publiez un commentaire