Vers la fin des lenteurs dans le traitement des actes des fonctionnaires

Vers la fin des lenteurs dans le traitement des actes des fonctionnaires

Le directeur de la Fonction publique, Nouhou Demba Diallo, a annoncé ce mardi à Dakar, « la fin imminente des lenteurs administratives dans le traitement des actes de fonctionnaires ».

M. Diallo s’exprimait lors d’un séminaire de formation de cinquante agents de l’Etat nouvellement recrutés. « Ces agents sont dédiés uniquement au traitement des actes de fonctionnaires. Nous pourrons, dans peu de temps, décréter la fin des lenteurs administratives dans le traitement de ces actes », a dit le directeur de la Fonction publique. Cette formation a pour but d’éviter « les lenteurs jadis connues, dans la Fonction publique, dans la délivrance des actes d’avancement, de validation et de retraite », selon un communiqué de la direction de la Fonction publique.

« Vous avez tous suivi les difficultés que nous avons eues avec le monde enseignant. Au nombre des griefs qu’ils avaient contre le gouvernement, il y avait la question des lenteurs (administratives) dans le traitement des actes », a rappelé M. Diallo. « Aujourd’hui, nous avons les moyens de faire les actes à temps pour éviter que des enseignants, dans des localités éloignées, abandonnent leurs classes pour suivre l’avancement du traitement de leurs actes (…), a soutenu Nouhou Demba Diallo.

Et le directeur de la Fonction publique d’ajouter qu’’’il n’y aura plus de lenteurs à ce niveau. Quant à la retraite, nous ferons en sorte que tout fonctionnaire puisse disposer de son acte à temps ». Selon M. Diallo, « les enseignants ne sont pas les seuls à être concernés, il s’agit d’apporter une réponse structurelle définitive à la question du traitement des actes dans la fonction publique en général ».

1 COMMENTAIRE
  • citoyen

    Vous serez jugé à l'oeuvre, on attend de voir.

Publiez un commentaire