PUBLICITÉ

Une fille brûlée à mort pour avoir signalé un cas de harcèlement sexuel

harcèlement sexuel, Jeune fille
Une fille brûlée à mort pour avoir signalé un cas de harcèlement sexuel

Nusrat Jahan Rafi a été arrosée de kérosène et enflammée dans son école au Bangladesh. Moins de deux semaines auparavant, elle avait déposé une plainte pour harcèlement sexuel contre son directeur.

Nusrat, qui avait 19 ans, était originaire de Feni, une petite ville située à 160 km au sud de Dhaka, rapporte .bbc.com. Elle étudiait dans une école islamique.

Le 27 mars, elle a déclaré que le directeur de l’école l’avait convoquée dans son bureau et l’avait touchée à plusieurs reprises, d’une manière inappropriée. Avant que les choses n’aillent plus loin, elle s’est enfuie et est allée voir la police, avec l’aide de sa famille.

Pendant sa déposition, l’officier responsable l’a filmée sur son téléphone.

Ainsi, beaucoup de filles et de jeunes femmes au Bangladesh choisissent de garder secrètes leurs expériences de harcèlement ou d’abus sexuels, par crainte d’être humiliées par la société ou leur famille. Nusrat Jahan ne s’est pas contentée de parler, elle a dénoncé et porté plainte et en est morte.

Annonces

Publier un commentaire