Togo: report inattendu des élections suite à des contestations de réforme constitutionnelle

La présidence togolaise a annoncé ce mercredi un report du double scrutin législatif et régional initialement prévu pour le 20 avril. La campagne électorale, qui devait démarrer le 4 avril, est ainsi suspendue pour permettre de nouvelles ‘consultations’ sur le projet de réforme constitutionnelle, objet de vives contestations. Ce projet, cherchant à instaurer un régime parlementaire, a déjà été approuvé lors d’un premier vote le 25 mars.

Le vent de fronde ne faiblit pas, l’opposition et la société civile exprimant une ferme opposition à la réforme. En réaction aux contestations, le président a appelé à une seconde lecture du texte. Cette annonce intervient après une série de reports, les élections ayant déjà été déplacées de décembre à avril. À ce jour, aucune nouvelle date pour le scrutin n’a été communiquée officiellement, laissant planer une incertitude sur le calendrier électoral togolais.

Cette situation provoque des réactions mitigées parmi la population, certains la jugeant ‘inacceptable’ et accusant le gouvernement de tenter de ‘faire passer une loi au forceps’. Cette loi, perçue comme un passage en force par ses détracteurs, soulève un refus catégorique au sein d’une partie de la population togolaise.

1 COMMENTAIRE
  • Lamine Diop

    Macky Sall fait des émules !

Publiez un commentaire