Thiès : El Malick Seck promet de défaire le maire sortant

S’exprimant dimanche à  »Angle Serigne Fallou », son fief de Thiès, où il tenait le meeting d’ouverture de sa campagne, El Malick Seck a assuré avoir réussi à conforter sa  »base sociologique et affective » pour arriver à défaire l’ancien Premier ministre Idrissa Seck.

Il a indiqué que des cellules avaient été déjà installées depuis deux ans par ses partisans, en perspective de ces élections locales.

Une fois aux affaires, la coalition  »Changer Thiès ak El Malick » ambitionne de mettre en œuvre « un ambitieux programme qui fera de Thiès une des plus belles d’Afrique », a indiqué son leader. Aussi a-t-elle présenté des listes dans toutes les communes d’arrondissement de la ville de Thiès ainsi que dans tout le département.

El Malick Seck compte aussi doter la ville de Thiès de 25 kilomètres de routes urbaines en pavé, s’il en devient le maire, sans compter d’autres investissements de l’ordre de 10 milliards de francs CFA pour la réalisation de 50 kilomètres de voies d’évacuation des eaux usées.

En comparaison, le maire sortant Idrissa Seck a lui promis de mobiliser 2 milliards de francs CFA, pour le nettoiement et le ramassage d’ordures dans la ville de Thiès, ce qui devrait contribuer à créer 200 emplois pour les jeunes, selon les calculs du leader du parti Rewmi.

Se présentant comme le précurseur de la presse en ligne au Sénégal, El Malick Seck, 35 ans, a par ailleurs indiqué qu’il avait déjà monté un dossier pour des « secteurs aussi vitaux » que l’éducation, la santé et l’électrification des quartiers.

Après avoir exercé comme journaliste au quotidien Le Matin, puis au Cafard Libéré, El Malick Seck a atterri au quotidien Le Populaire, avant de monter son premier journal  »Deuk-Bi », et de lancer Rewmi.com, un journal en ligne qui bénéficiait d’une bonne audience.

Aps

COMMENTAIRES
    Publiez un commentaire