PUBLICITÉ

Stade du Sénégal : Une ambition née de la victoire des Lions contre la Pologne (Senego Tv)

Le chef de l’Etat Macky Sall a lancé ce jeudi après-midi les travaux de construction du stade du Sénégal dans la nouvelle ville de Diamniadio. Le président Sall a révélé une anecdote sur cette ambition de doter le Sénégal d’une infrastructure majeure et moderne. A l’en croire, tout est parti de la rencontre entre le Sénégal et la Pologne en Coupe du monde 2018, en Russie, au Starpak Stadium de Moscou. Une rencontre qui s’est soldée par la victoire des Lions face à la Pologne (2-1).

Une ambition en passe de se réaliser 

“Ce stade j’ai eu l’ambition de le réaliser au lendemain du match Sénégal Vs Pologne en Coupe du monde 2018 au Starpak Stadium de Moscou. J’ai eu un déjeuner à l’invitation du président de la Fifa, Gianni Infantino, en présence de la Secrétaire générale, Fatma Samoura. Je lui ai posé la question : A combien estimez-vous comme le Starpak Stadium de Moscou. Il m’a donné une indication. C’était un prix important. Mais j’ai considéré que la jeunesse sénégalaise et le sport sénégalais n’avaient pas de prix. Qu’il fallait doter notre pays d’une infrastructure majeure  moderne aux normes de la Fifa et du Comité International Olympique”, a dit le Président Macky Sall.

“Ce stade, selon le chef de l’Etat, va d’abord accueillir les jeux olympiques de la jeunesse en 2022, certainement la CAN et d’autres grandes compétitions internationales.”

D’un financement de 238 millions d’euros, les travaux du stade olympique vont durer 17 mois. D’une capacité de 50 mille places, l’infrastructure va aussi disposer d’un stade annexe doté d’une piste d’athlétisme et d’une tribune de 2 mille places, un stade d’entraînement multifonctions, quatre salles fitness, sept infirmeries, un centre solaire…

Annonces

(3) commentaires

  • Elhadji Lo

    menteur, pense en premier la cherete de la vie des sénégalais au lieu de faire un stade de foot

  • Mamadou Diédhiou

    Vraiment, à mon avis Macky Sall a un vrai problème de priorité. Pour amusement il n’hésite pas à casquer rubis sur ongle, quand il s’agit de l’éducation ou de la santé c’est le cadet de ses soucis.

  • Aboubacar Balde

    Les Sénégalais n’aiment pas le travail et aiment l’argent continue mon président on a besoin. des infrastructures