PUBLICITÉ

Spécial 8 mars : Marie-Angélique Savané, cette battante qui fait la fierté des Sénégalaises

Spécial 8 mars : Marie-Angélique Savané, cette battante qui fait la fierté des Sénégalaises

Née le 2 novembre 1947 à Dakar,  Marie-Angélique Savané s’est battue pour faire entendre la voix des féministes africaines, dans le monde et sur le continent.

Épouse de Landing Savané, Marie-Angélique a passé sa vie à militer pour les droits des femmes. Féministe chevronnée, cette grande dame n’a cessé de défendre ses idées dans diverses tribunes.

D’ailleurs, dans une interview accordée au Magazine Mademoiselle, la grande dame est revenue sur son parcours scolaire. « Mon père m’avait mise dans une meilleure école. C’était dans mon quartier, mais j’y ai très vite compris que j’étais noire : moi je venais de la partie pauvre et je côtoyais dans cette école religieuse toutes les petites françaises qui avaient « tout ».Donc mon truc, c’était de travailler. Ma peau ne me donnait pas de facilités donc, il fallait que je sois la meilleure partout. Les conditions dans lesquelles j’ai vécu m’ont rendue très compétitive, d’autant plus que mon père m’a aussi encouragée à faire du sport », raconte-t-elle.

Revenant sur sa biographie, Angélique a créé, en 1974, la revue africaine Famille et développement, dont elle est rédactrice en chef jusqu’en 1978. Le magazine fournit des explications sur les processus de développement et cherchait à développer la capacité des personnes à agir sur leur environnement et leur vie.

De 1978 à 1988, elle est chargée d’études auprès d’un Institut de recherche des Nations unies pour le développement social (UNRISD).

De 1990-1992, elle est conseillère spéciale auprès du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

De 1992 à 1994, elle est directrice pour l’Afrique de l’Ouest et du centre du Fonds des Nations unies pour la population (FNUAP). De 1994 à 1997, elle est directrice de la division Afrique du FNUAP3.

En 1981, elle est membre du secrétariat de And-Jëf/Mouvement révolutionnaire pour la démocratie nouvelle3.

En 1984, elle est l’une des fondatrices de l’Association des Femmes Africaines pour la Recherche et le Développement.

Annonces

(3) commentaires

Donnez votre opinion sur le sujet !
alfa suare Diallo

Une femme intellectuelle !!
Je suivais bn ses conférences, brillante femme!! Diadjieuf !

Amadou

Marie Ange comment ça va comment vas Landoche et AJ

Amadou

Marie Ange je me souviens de la clandestinité de AJ je me souviens de la vente du journal J D B je me souviens oui je me souviens

Publier un commentaire