Sepp Blatter voudrait dire à Michel Platini: «Tu vois, on est trop forts pour eux»

Sepp Blatter voudrait dire à Michel Platini: «Tu vois, on est trop forts pour eux»

Dans un entretien accordé au Monde, Sepp Blatter évoque Michel Platini, suspendu comme lui huit ans par le comité d’éthique de la FIFA. Pour le Suisse il ne fait aucun doute que Platini «est un homme honnête».

S’il avait Michel Platini en face de lui, Sepp Blatter lui dirait : «Tu vois, on était trop forts pour eux. On veut nous enlever tous les deux en même temps.» C’est ce que le président de la FIFA, suspendu huit ans de toute activité liée au football par le comité d’éthique de la Fédération internationale, lundi, a confié dans un entretien fleuve accordé au Monde.«Monsieur Platini est un homme honnête», jure Blatter.

«Monsieur Platini doit être plus riche que moi»

Blatter évoque à plusieurs reprises Platini, son ancien protégé qu’il voyait comme son successeur à la tête de l’instance. «Y a-t-il des pressions contre Platini pour qu’il ne devienne pas président ou qu’il ne soit pas candidat à la présidence de la FIFA  », s’interroge-t-il notamment estimant qu’«il n’y avait pas non plus de raison de suspendre monsieur Platini sur cette affaire (le versement d’1,8 millions d’euros en février 2011)». Le Suisse ironise sur le montant des amendes infligées : «Monsieur Platini doit être plus riche que moi car on lui a donné 80 000 francs suisses (74 000 euros) d’amende et à moi seulement 50 000 francs suisses (46 295 euros). C’est quand même drôle

«Quelle influence peut avoir le prince Ali dans toute cette opération ? Je ne sais pas. Je partage cette approche que c’est plus contre Platini que contre moi»

 Le Suisse de 79 ans affirme également que Michel Platini «n’est pas loin de la vérité»quand il qualifie la procédure du comité d’éthique le visant de «procès politique». «Je sais que Platini a fortement touché – et ça, il le sait lui aussi – un des candidats à la présidentielle. Car il l’avait utilisé dans un premier temps pour rassembler les voix européennes. Je parle du prince Ali (de Jordanie, battu par Blatter le 29 Mai par 133 voix à 73). Mais quelle influence peut avoir le prince Ali dans toute cette opération ? Je ne sais pas. Je partage cette approche que c’est plus contre Platini que contre moi. »

Selon Blatter la rupture politique entre lui et Platini a pour origine le changement d’attitude du Français concernant l’attribution du Mondial 2022. «C’était une intervention, ou une recommandation – pour ne pas dire un terme trop fort – politique. Toutes les Coupes du monde ont été attribuées car il y a eu un ou des pays politiquement plus forts que d’autres.(…) Il est certain que l’intervention, la recommandation, du président français de l’époque (Nicolas Sarkozy) à Michel ont eu une influence sur la victoire finale du Qatar.»

Avec L’Equipe

1 COMMENTAIRES
  • jenetomberaipasseul

    apres l'avoir fait tomber vous le chhambrez maintenant. trop fort ce blatter, elle est incroyable la maniere dont il a liquité le petit Michel

Publiez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *